14 milliards d’excédent commercial pour la zone euro. Et en France?

Mots-clefs : , , , , ,

Qui l’eût cru, en ces temps d’euro fort et donc d’exportations difficiles? En février dernier, selon Eurostat, la zone euro a enregistré un excédent commercial de 13,6 milliards d’euros avec le reste du monde. En février 2013, un an tout juste avant cette statistique, l’excédent n’était “que” de 9,8 milliard. 

Ces chiffres ne concernent que la “zone euro”, soit 18 pays ayant adopté la monnaie unique. Pour l’Europe à 28 proprement dite, l’excédent n’est que de 4,4 milliards d’euros (soit 3,2 milliards de plus qu’en février 2013).

Bien entendu, les chiffres doivent être observés à la loupe pour distinguer les disparités sectorielles ou géographiques.

Ainsi, dans le secteur de l’énergie, où l’Europe est structurellement déficitaire, la situation s’est améliorée; puisque la zone euro est passée d’un déficit de 34,9 milliards en février 2013 à 32,5 milliards en février 2014. L’excédent “machines et véhicules”, lui, a augmenté, passant de 14,3 à 14,9 milliards d’euros.

Sur le plan géographique, la zone euro tire profit de l’Asie:  les importations en provenance du Japon ont baissé de 7%, tandis que les exportations vers le pays du soleil levant et vers la Chine ont augmenté (de 8% pour le Japon, de 12% pour la Chine). En revanche, les pays émergents ont moins soutenu le commerce extérieur européen: les exportations vers le Brésil et la Russie ont baissé de 10% pour ces deux pays.

Bien entendu, tous les pays ne sont pas égaux face à la bonne santé du commerce extérieur européen: si l’Allemagne s’en tire très bien (excédent de 15,3 milliards d’euros), ainsi que les Pays-Bas (5 milliards), l’Irlande (2,4 milliards) et la République tchèque (1,6 milliards), certains pays sont déficitaires: le Royaume-Uni décroche la palme du déficit le plus lourd (-9,6 milliards), suivi de… la France (-8,2 milliards). L’Espagne (-2,5 milliards) et la Grèce (-1,6 milliards) occupent la troisième et la quatrième place de ce peu glorieux podium.


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article