2014 : tensions sociales, disparités et désinformation en hausse selon le World Economic Forum

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

Certes, nous ne sommes pas en 2014, et la période des vœux n’a pas encore débuté. Mais il n’est pas interdit de se projeter … quitte à se faire peur …
Dans une récente analyse, le World Economic Forum (WEF) anticipe ainsi des tensions sociales accrues au Moyen-Orient et en Afrique du Nord en 2014. La guerre en Syrie ressortant également en tête des préoccupations des 1500 experts interrogés.

L’institution basée à Genève, organisatrice du Forum de Davos, vient en effet de publier son rapport intitulé « Perspectives pour l’agenda mondial 2014 », lequel dessine les dix principales tendances pour l’année prochaine.

Ce rapport se veut « une tentative pour aider les dirigeants et les décideurs politiques à formuler des réponses efficaces » face « aux complexités, interdépendances et connexions entre ces tendances ». Les principales étant les suivantes selon son analyse :
– Augmentation des tensions sociales au Moyen-Orient et en Afrique du Nord
– Accroissement des disparités de revenus : l’’écart entre les riches et les pauvres se place au 2e rang, avec ses répercussions mondiales sur la santé, l’éducation et l’immigration.
– Chômage structurel persistant : pour 54% des sondés en Europe, la lutte contre le chômage doit être la première priorité. La proportion est de 53% au Moyen-Orient et en Amérique du Nord, mais seulement de 31% en Asie et de 29% en Amérique latine.
– Intensification des cyber-menaces
– Inaction vis-à-vis du changement climatique
– Perte de confiance dans les politiques économiques : jusqu’à 99% des Grecs sont critiques quant à la situation économique de leur pays, pour  83% de Britanniques et 65% d’Américains. Seulement 25% des Allemands sont dans ce cas, et seul un tiers de la population en Australie ou au Canada.  Globalement, l’ampleur de la récession mondiale et les incertitudes concernant un éventuel rétablissement ont particulièrement frappé la jeunesse.
– Absence de valeurs chez les dirigeants conduisant à une crise de légitimité des gouvernements et d’autres institutions. Les institutions anciennes apparaissent ainsi dépassées voire bloquées.
– Expansion de la classe moyenne en Asie, contexte de nature à engendrer des problèmes environnementaux et des conflits pour l’accès aux matières premières
– Importance croissante des mégapoles
– Désinformation en ligne accrue à travers les réseaux sociaux

A plus long terme, le rapport évoque d’autres sujets de préoccupations tels que les conséquences de l’extraction du gaz de schiste, les insuffisances des institutions démocratiques, la percée des entreprises multinationales des pays émergents.

Sources : Ecofin, ats, WEF

Elisabeth Studer – 19 novembre 2013 – www.leblogfinance.com


Le Blog Finance

Partager cet article