Accor : pas de scission de l’immobilier dans l’immédiat

Mots-clefs : , , ,

accor.jpgLe groupe hôtelier Accor  ne compte pas opérer de scission dans son secteur immobilier.
C’est en tout cas ce qu’il vient de déclarer lundi, répondant à un article des Echos affirmant qu’il examinait actuellement l’opportunité de créer une entité foncière regroupant les murs de ses hôtels.
Une stratégie qui, selon le journal économique, lui aurait été suggérée par son premier actionnaire, Colony Capital.

« La question d’une scission juridique (ou capitalistique) d’Accor  entre son activité de management hôtelier et son activité immobilière n’est pas d’actualité« , a ainsi déclaré une porte-parole du groupe, s’adressant à la presse.

Toutefois, le groupe concède vouloir dissocier dans ses comptes la gestion immobilière de la gestion hôtelière. Arguments invoqués : « gagner en efficacité« . Ce qui laisse vous l’avouerez le champ libre à toutes les interprétations possibles.

Selon Les Echos, à la mi-décembre lors d’un conseil d’administration d’Accor, le patron pour l’Europe de Colony Capital, Sébastien Bazin, aurait proposé au groupe hôtelier d’aller dans ce sens.

Une stratégie qui se rapprocherait le cas échéant de celle mise en oeuvre par l’américain Marriott à la fin 1993 via la création de Host Marriott.

Objectif affiché par Colony : tenter de redresser le cours de l’action Accor, en baisse de plus de 40% depuis un an malgré de bons résultats financiers.

Selon les informations fournies par Accor, la valeur des murs des hôtels était comptabilisée à 3,3 milliards d’euros au 30 juin 2011.

Sources : AFP, Reuters, Les Echos

Le Blog Finance

Partager cet article