Allemagne : des voitures autonomes dès 2020 selon le gouvernement

Mots-clefs : , , , , , ,

Selon le Ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt, des voitures autonomes pourraient circuler en Allemagne dès 2020. « Dans cinq ans, nous disposerons en série de systèmes automatisés, qui dirigeront nos automobiles de façon numérique sur autoroute », a-t-il ainsi déclaré.

En janvier 2015, Alexander Dobrindt avait révélé les plans du gouvernement et de la région Bavière pour soutenir le développement des véhicules autonomes en leur donnant accès à une des portions à vitesse illimitée de l’autoroute A9 reliant Berlin à Munich.  Audi, BMW et Mercedes  pourront ainsi tester leurs dernières créations sur ce tronçon d’autoroute doté de capteurs de façon à ce que les véhicules puissent communiquer entre eux mais aussi avec les infrastructures environnantes. Dès 2016, des tests seront également réalisés dans certaines zones de la ville d’Ingolstadt.

A l’occasion du salon de l’automobile de Francfort en 2015, la ministre fédérale de l’enseignement et de la recherche, Johanna Wanka, avait fait part quant à elle de la volonté politique de l’Allemagne de jouer un rôle de premier plan au niveau mondial sur le segment des véhicules autonomes.

En octobre dernier, le Ministère fédéral allemand de l’enseignement et de la recherche (BMBF) a ainsi débuté un nouveau programme pour le développement la filière de la voiture autonome en Allemagne. Le financement de ce projet de recherche s’élève à 50 millions d’euros. L’enjeu du programme est d’intégrer cette nouvelle technologie aux lignes de production de véhicules déjà existantes, mais aussi de rendre la route plus sûre grâce au numérique en prévenant les véhicules des attaques informatiques extérieures. Cette nouvelle technologie de véhicule ne doit pas toutefois se développer au détriment de la sécurité des passagers. Il est donc important de veiller également à la résistance des véhicules aux intempéries et aux environnements hostiles et insensibles aux signaux interférents.

Le premier projet « autoSWIFT » du nouveau programme représente un investissement de 8 millions d’euros et se concentre sur le développement de nouvelles fonctionnalités pour le véhicule autonome sur les lignes de production. Audi coordonne ce projet, en partenariat notamment avec Robert Bosch GmbH, le Centre de recherche informatique (FZI) de Karlsruhe (Bade-Würtemberg), Globalfoundries, Hood GmbH et Infineon Technologies AG.

Le président du VDA (Association de l’industrie automobile allemande), a par ailleurs rappelé récemment que les constructeurs et équipementiers allemands  prévoyaient d’investir entre 16 et 18 milliards d’euros dans les technologies de conduite autonome  et connectée au cours des 3 à 4 années à venir.

Sources : Automobilwoche, BMBF

Elisabeth Studer – 06 janvier 2016 – www.leblogfinance.com


Le Blog Finance

Partager cet article