Altran Technologieslogies : Capgemini veut racheter Altran pour 3,6 milliards d’euros, avec une prime de 22%

Mots-clefs : , , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Les groupes français Capgemini et Altran Technologies sont entrés en négociations exclusives en vue d’une OPA amicale au prix de 14 euros par action Altran, soit une prime de 22% sur le dernier cours. Entièrement en numéraire, ce prix valorise le spécialiste des services d’ingénierie et de R&D externalisée à 5 milliards d’euros dette comprise.

Après une chute de 44% de sa capitalisation l’an dernier à la suite de déconvenues initiales vis-à-vis de son rachat d’Aricent, Altran Technologies devient la cible d’une OPA, formellement amicale, de la part de Capgemini, leader mondial du conseil, des services informatiques et de la transformation digitale. Les deux groupes ont annoncé lundi soir après Bourse avoir “conclu un accord de négociations exclusives en vue de l’acquisition par Capgemini d’Altran dans le cadre d’une OPA amicale à 14,00 euros par action Altran, payables en numéraire”.

Le montant de la transaction s’élèvera à 3,6 milliards d’euros, auquel il faut rajouter celui de la dette financière d’Altran d’environ 1,4 milliard d’euros, soit une valeur d’entreprise de près de 5 milliards d’euros. Capgemini a déjà sécurisé l’acquisition auprès d’actionnaires affiliés à Apax Partners un bloc de 11% du capital d’Altran et sécurisé un prêt-relais couvrant la totalité de cette acquisition.

Un nouveau groupe de 250.000 collaborateurs

Approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration de Capgemini comme d’Altran, l’opération donnera naissance à un nouveau groupe de 250.000 collaborateurs pesant près de 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 3,4 milliards d’euros dans la R&D, et présentant une “combinaison unique d’expertises au service de la transformation digitale des entreprises industrielles”.

Ce rapprochement aura un impact immédiatement relutif évalué à plus de 15% sur le résultat normalisé par action de Capgemini, avant mise en œuvre des synergies estimées entre 70 et 100 millions d’euros avant impôts en année pleine au bout de la troisième année. En 2023, après prise en compte des synergies, la relution devrait dépasser 25%. “Sociétés toutes deux issues du monde des ingénieurs, Capgemini et Altran disposent d’une culture d’entreprise très proche qui facilitera le rapprochement de leurs équipes. Les deux groupes ont également un modèle opérationnel très similaire avec de nombreux indicateurs opérationnels en commun”, font valoir les futurs alliés.

Vers une fusion dès la fin de l’année

Concrètement, Capgemini devrait déposer un projet d’offre publique d’achat après la finalisation du processus de consultation des instances représentatives du personnel et la levée des conditions réglementaires usuelles, mais indique se réserver la possibilité de mettre en œuvre l’OPA avant la finalisation de ces démarches le cas échéant. En tout état de cause, la finalisation du rapprochement est attendue d’ici la fin de 2019.

Pour les actionnaires, le prix offert de 14 euros représente une prime de 22% sur le dernier cours, de 30% par rapport à la moyenne pondérée des cours sur le dernier mois jusqu’au vendredi 21 juin et de 51,7% par rapport au prix de l’augmentation de capital qu’avait lancée le groupe Altran l’an dernier pour financer son propre rachat d’Aricent. Ce prix est néanmoins un peu inférieur au meilleur niveau atteint ces dernières années -soit près de 15 euros à l’été 2017- le cours d’Altran ayant ensuite pâti de déconvenues initiales liées à la découverte, au sein de cette société américano-indienne, d’irrégularités de la part d’un salarié qui avait gonflé certains revenus. L’opération a aussi pesé sur les cash-flows et le bilan du groupe, dont la note a été placée sous perspective négative par Moody’s le mois dernier.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ALTRAN TECHN. en temps réel :


Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article