Analyse et Stratégie : Cholet Dupont reste légèrement surpondéré en actions

Mots-clefs : , , , , , , ,

Selon Vincent Guenzi, stratégiste de Cholet Dupont, « les actifs risqués devraient encore l’emporter face aux actifs défensifs en 2018. L’environnement mondial s’y prête toujours. Les marchés américains bénéficient de la réforme fiscale récemment votée. L’absence de tension inflationniste se prolonge pour l’instant et maintient un contexte favorable. ». Si le risque de correction est latent, il ne devrait pas empêcher l’année de s’achever par une hausse. La principale incertitude provient d’une éventuelle accélération de la hausse des taux outre-Atlantique. Mais elle ne s’est pas encore manifestée.

La faiblesse de la volatilité témoignant de la complaisance des investisseurs et la poursuite de la hausse de Wall Street accroissant les risques, Vincent Guenzi conserve une position tactique relativement prudente, avec une très légère surpondération des actions à court terme en raison d’un accent mis sur les actions asiatiques hors Japon. Pour l’ensemble de l’année, cet expert estime le potentiel de hausse des indices européens à 10 % contre 5 % au Japon et 3 % aux Etats-Unis. C’est pourquoi, à moyen terme, les actions du Vieux Continent sont surpondérées.

Au chapitre obligataire, une seule classe d’actifs est surpondérée, tant à court qu’à moyen terme : le haut rendement européen. En revanche, les emprunts d’Etat sont sous-pondérés sur les deux périodes, tout comme les sociétés privées bien notées, la dette émergente et le haut rendement américain.

L’avis d’Investir

Pour notre part, nous restons pour le court terme surpondérés en actions, avec une préférence pour la zone euro et l’Asie hors Japon. Dans le domaine obligataire, les convertibles constituent notre classe d’actifs favorite, car elles profitent partiellement de la progression des actions.

Investir – Analyses et opinions – Les Echos Bourse

Partager cet article