Analyse et Stratégie : Citigroup abaisse ses prévisions de bénéfices pour les actions mondiales

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Après Goldman Sachs et JPMorgan, la banque d’affaires Citigroup a abaissé ses prévisions de résultats pour les entreprises au niveau mondial cette année, selon une note relayée par Bloomberg. Elle anticipe désormais une croissance nulle en termes de bénéfice par action.

En cause, la crise sanitaire provoquée par l’épidémie de coronavirus, qui devrait brider la croissance économique mondiale. Les investisseurs tentent d’évaluer cet impact alors que l’accélération de l’épidémie de Covid-19 gagne de nouveaux pays chaque jour, perturbant ainsi la chaîne de production et restreignant la circulation des biens, comme des personnes.

Des prévisions peut-être trop optimistes

Citigroup, qui juge prudent de tabler sur une croissance nulle des bénéfices par action (BNPA) pour tenir compte d’une augmentation « évidente » du risque baissier, prévient même que ses nouvelles estimations pourraient s’avérer « trop optimistes ». « Si le virus fait tomber la croissance économique mondiale à 2% en 2020, nos modèles suggèrent que le BNPA mondial pourrait se contracter d’environ 10% », préviennent les analystes de Citi. La banque tablait en début d’année sur une hausse de 4% des BNPA.

L’indice MSCI all country stock index a chuté de plus de 10% en sept jours, tandis que le S&P 500 perdait, à la clôture de jeudi, 12% par rapport à son record du 19 février. Pour l’instant, Citigroup préfère attendre des signes plus flagrants de « panique » avant de revenir véritablement sur le marché, tout en indiquant que le moment n’est pas encore arrivé. « Notre checklist pour un marché mondial baissier nous recommande encore de profiter de la baisse actuelle, bien que notre indice panique-euphorie US nous dit que ce n’est pas encore le moment », signale la banque.


Investir – Analyses et opinions – Les Echos Bourse

Partager cet article