Analyse et Stratégie : REWORLD MEDIA : Trois nouveaux élus dans la « short list » d’un cabinet d’analystes

Mots-clefs : , , , , , , , , , , , ,

Comme chaque début de mois, le cabinet Portzamparc réalise des arbitrages au sein de sa liste de valeurs favorites regroupées dans sa « short list ». Avec trois nouvelles têtes dans cette liste : Delta Plus, Séché Environnement et Thermador Groupe en sortent au profit de Hexaom, Linedata et Reworld. Sont maintenus d’un mois sur l’autre High Co et Virbac.

Hexaom. Objectif de cours : 39 euros

Pour les analystes de Portzamparc, le groupe est bien positionné pour se renforcer dans la crise ! En effet, alors que la situation actuelle fragilise l’écosystème des constructeurs de maisons individuelles et qu’une nouvelle attrition des acteurs du secteur est à attendre, le groupe possède un avantage concurrentiel non négligeable, à savoir le virage digital engagé depuis plusieurs exercices. De plus, l’analyste en charge du dossier estime que les prise de commandes importantes du troisième trimestre 2019 devraient se matérialiser dans les comptes au deuxième trimestre 2020. Enfin, malgré son rebond récent, le titre, en baisse de 29% depuis le 1er janvier, reste en retard par rapport aux -15% de l’indice Cac Small.

Avec une trésorerie de l’ordre de 100 millions d’euros, l’ex-Maisons France Confort est en mesure de sortir renforcé de cette crise. En ce qui concerne les tendances structurelles du marché, la crise pourrait ne pas être aussi néfaste que cela. S’il est certain que le marché va souffrir au moins pour deux ans, du fait de la dégradation de l’emploi ou des tensions sur les taux d’intérêt, le créneau de la maison individuelle pourrait tirer son épingle du jeu. Par ailleurs, dans les petites villes de province et à la campagne, le risque sanitaire est moindre. Enfin, cette crise pourrait aussi déboucher sur des relocalisations industrielles favorables à la maison individuelle.

Linedata. Objectif de cours : 32 euros

Alors que le repli de l’activité a été marqué au deuxième trimestre, avec une baisse des revenus de 15%, la bonne résistance affichée sur les trois premiers mois de l’année a permis de limiter la baisse du chiffre d’affaires semestriel à environ 7%, soit 158 millions d’euros. Portzamparc estime que la rentabilité du groupe sera préservée sur l’année, avec un excédent brut d’exploitation de près de 40 millions d’euros, soit une marge maintenue à plus de 25%. L’éditeur de logiciels pour la finance et la gestion d’actifs semble ainsi attractif aux niveaux actuels, avec, notamment, un PER de 12,3 fois pour 2020 et de 9,7 fois pour 2021.

Sur le plan commercial, le groupe mise sur de nouvelles offres digitales pour relancer sa dynamique cette année, avec le déploiement du nouveau plan stratégique « Vision 2023 », « permettant d’accélérer la transformation digitale de ses offres et le lancement de plateformes innovantes combinant Software, Services et Data. Ce plan consacrera une part prépondérante à la technologie et l’innovation, à la satisfaction et la rétention des clients ainsi qu’à l’accroissement de la visibilité de Linedata sur ses marchés cibles. »

Pour le cabinet, le dossier possède par ailleurs un aspect spéculatif, le scénario d’une OPRA restant possible, Linedata continuant à générer beaucoup de trésorerie.

Reworld Media. Objectif de cours : 3,2 euros

La baisse de la consommation des médias papier s’est accélérée au profit des médias digitaux. Cette nouvelle tendance a été, logiquement, bénéfique au spécialiste des médias thématiques, qui a pu pleinement tirer profit de sa diversification vers le digital. Le groupe a même atteint un record d’audience en avril, avec 20,5 millions de visiteurs uniques, soit une hausse de 30% par rapport à la même période en 2019.

Le groupe a, certes, été pénalisé par la chute des prix et des investissements publicitaires sur environ 16% du périmètre depuis le début d’année, mais, selon le cabinet d’analystes, Reworld Media prouve sa résilience dans le contexte actuel, avec notamment plus de 50% de son activité Print (64% du chiffre d’affaires) constitué d’abonnements.

Le chiffre d’affaires et les résultats du premier semestre seront publiés le 16 septembre.


Investir – Analyses et opinions – Les Echos Bourse

Partager cet article