APPLE : Apple abaisse la prévision de CA trimestriel

Mots-clefs : , , ,

(Actualisé avec du contexte, citations)

par Munsif Vengattil et Stephen Nellis

2 janvier (Reuters) – Apple a annoncé mercredi que le chiffre d’affaires du premier trimestre de son exercice décalé serait inférieur à sa prévision originale, évoquant en particulier la faiblesse des marchés émergents et moins de nouveautés pour ses iPhones.

Apple, dont l’action a chuté en après-Bourse, ne fait ainsi que confirmer les appréhensions de Wall Street dans un contexte de ralentissement de la croissance du marché des smartphones.

C’est aussi la première fois depuis le lancement de l’iPhone en 2007 qu’Apple émet un avertissement sur son chiffre d’affaires avant la publication de ses trimestriels.

Apple anticipe sur son premier trimestre, correspondant à la période octobre-décembre, un CA de quelque 84 milliards de dollars (74 milliards d’euros), alors qu’il projetait début novembre, à l’occasion de la publication de ses comptes du quatrième trimestre, de 89 à 93 milliards de dollars.

Le consensus des analystes est de 91,5 milliards de dollars, selon des données IBES de Refinitiv.

« Même si nous anticipions des difficultés dans des marchés émergents importants, nous n’avons pas mesuré l’ampleur de la décélération économique, surtout en Grande Chine« , a déclaré le PDG Tim Cook, dans une lettre aux investisseurs.

Cook a évoqué un ralentissement de la croissance de pays émergents tels que le Brésil, l’Inde et la Russie pour expliquer la révision de la prévisions mais il a souligné qu’il « ne mettrait pas la Chine dans cette catégorie » de pays à la croissance problématique.

Des courtiers avaient réduit leurs prévisions de production d’iPhones du premier trimestre après que plusieurs fabricants de composants eurent anticipé des ventes inférieures aux attentes.

L’action Apple, qui avait terminé en très légère hausse, perdait 8% après la clôture, et la capitalisation de l’entreprise se retrouvait inférieure à 700 milliards de dollars, alors qu’elle dépassait les 1.100 milliards de dollars à son sommet, en octobre dernier.

Les actions de certains fournisseurs d’Apple reculaient pareillement: Qualcomm cédait 2,4%, Qorvo 5,2% et Skyworks 4,4% et Micron Technology 2,75%.

Si Apple ouvre autour de ses cours actuels jeudi, il sera dépassé, en termes de capitalisation, par Alphabet, qui atteint 730 milliards de dollars, et sera encore un peu plus distancé par Microsoft et par Amazon.com.

Apple s’en tient à sa stratégie haut de gamme en Chine en dépit de la menace d’un ralentissement de la croissance sur place et de la vigueur du dollar, un souci lorsqu’il s’agir de convertir les prix de vente en monnaie locale.

« La question que vont se poser les investisseurs est dans quelle mesure cette stratégie de prix agressive d’Apple a exacerbé cette situation et ce que cela implique pour sa capacité de fixer ses prix à plus long terme au sein de sa gamme d’iPhones », dit James Cordwell, analyste d’Atlantic Equities.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Investir – Toute l'info des marchés – Les Echos Bourse

Partager cet article