Assurance auto : les tarifs ne devraient pas augmenter en 2015

Mots-clefs : , , , , ,

Pour un peu on pourrait parler d’un effet bénéfique de la crise ? Contre toute attente, alors que tout laissait croire à une augmentation des tarifs des assurances automobiles, les assureurs pourraient être au total tentés d’être moins gourmands. Objectif : maintenir autant que faire se peut leur part de marché respective, alors que la crise réduit le pouvoir d’achat de leurs clients.
Si l’on en croit le cabinet Fact & Figures, les tarifs des assurances automobiles  ne devraient augmenter que faiblement en 2015 voire même stagner. Certains clients pourraient même voir leur facture baisser. Bonne nouvelle, agréable à entendre, alors même que lors du vote de la loi Hamon, les assureurs avaient fait part de  leur intention d’augmenter leurs tarifs  en cas d’approbation du texte.

Mais désormais le consommateur n’accepte plus de suivre des hausses de tarifs trop importantes. Quant aux annonces de hausse de tarifs, elles ne sont pas toujours suivies d’effet. Ainsi, pour Fact & Figures, les hausses réels constatées sur les contrats des automobilistes sont de l’ordre de « 2% quand les assureurs les annoncent à plus de 5 % ».

A noter que la Matmut et la Maaf ont d’ores et déjà annoncé un gel de leurs cotisations automobile en 2015. Pour Joaquim Pinheiro, directeur général de MAAF, cette décision permet de« défendre une nouvelle fois le pouvoir d’achat de nos assurés auto, mais aussi à récompenser leur fidélité. »

Par ailleurs, si la hausse des tarifs devrait tout de même atteindre jusqu’à 2 % pour « le gros des portefeuilles », ces évolutions ne devraient pas toucher l’ensemble des assurés. Selon le cabinet,les tarifs devraient de plus en plus se personnaliser. Ainsi, les compagnies devraient davantage à l’avenir reconnaître « la multi-détention de contrats, la fidélité, la réalité des risques en fonction du profil des assurés ».

Autre argument de poids plaidant en faveur d’une hausse très minime des tarifs : selon le baromètre de Fact & Figures, le secteur des assurances automobiles représente à lui seul 40 % du chiffre d’affaires des compagnies d’assurance en moyenne. Une raison de taille pour conserver à tout prix ce type de portefeuille.

Sources : Fact & Figures

Crédit Photo : MAAF

Elisabeth STUDER – www.leblogfinance.com – 31 aout 2014


Le Blog Finance

Partager cet article