Avions moyen-courrier: Airbus et Bombardier bouclent leur alliance

Mots-clefs : , , , , , ,

« Toutes les autorisations règlementaires nécessaires à la conclusion de cet accord ont été obtenues », ont indiqué Airbus et Bombardier et la société publique Investissement Québec, partenaire de l’opération, dans un communiqué vendredi.

Avions moyen-courrier: Airbus et Bombardier boucle leur alliance

« Ce partenariat réunit deux gammes complémentaires d’avions sur le segment du marché des 100 à 150 sièges, qui devrait représenter plus de 6.000 avions sur les 20 prochaines années. »

Regis Duvignau

Airbus et Bombardier ont finalisé leur partenariat autour du programme d’avions moyen-courrier CSeries dans lequel l’avionneur européen acquiert une part majoritaire, et qui entrera en vigueur le 1er juillet prochain. « Toutes les autorisations règlementaires nécessaires à la conclusion de cet accord ont été obtenues », ont indiqué les deux avionneurs et la société publique Investissement Québec, partenaire de l’opération, dans un communiqué vendredi 8 juin.

« Ce partenariat réunit deux gammes complémentaires d’avions sur le segment du marché des 100 à 150 sièges, qui devrait représenter plus de 6.000 avions sur les 20 prochaines années », ajoutent-ils. Airbus et Bombardier avaient annoncé leur rapprochement spectaculaire en octobre dernier, qui permettait au programme C Series en difficultés de s’appuyer sur la force commerciale d’Airbus et son réseau dans le monde pour décoller sur le plan commercial.

Les deux avionneurs, qui « s’attendent à une demande accrue » pour l’appareil, confirment qu’une seconde ligne d’assemblage sera installée à Mobile dans le Sud des Etats-Unis, « afin de servir les clients américains ». Le siège du programme et la ligne d’assemblage principale de la CSeries, « représentant environ 2.200 employés et sous-traitants », selon le communiqué commun, resteront basés à Mirabel, au nord de Montréal.

(avec AFP)

Commenter

Commenter

Challenges en temps réel : Entreprise

Partager cet article