CAC 40 : Aidée par le pétrole, la Bourse de Paris refranchit les 5400 points

Mots-clefs : , , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a rebondi (+0,75%) mardi, clôturant au-dessus des 5.400 points pour la première fois en un mois grâce à la bonne orientation des cours du pétrole et à l’annonce de plusieurs fusions-acquisitions importantes.

L’indice CAC 40 a gagné 40,36 points à 5.427,19 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,8 milliards d’euros. La veille, il avait perdu 0,23%.

La cote parisienne, après avoir ouvert en légère progression, a hésité un temps avant d’accélérer la cadence à partir du début d’après-midi, parvenant enfin à terminer au-dessus des 5.400 points.

« Les cours du pétrole sont bien orientés » depuis quelques jours et le marché profite également de « grosses opérations de fusions-acquisitions qui sont généralement de nature à le doper, avec Atos sur Gemalto et Unibail-Rodamco sur Westfield », a observé auprès de l’AFP Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

« Cela a permis d’insuffler un peu d’activité » à l’indice parisien, « qui a accéléré à la hausse », a-t-il noté, même si la tendance « reste tout de même assez incertaine et difficile à lire, comme en témoigne le début de séance ».

La cote parisienne a « en effet du mal à dépasser ces niveaux des 4.500/4.525 points comme c’était déjà le cas avant les annonces de la Banque centrale européenne (BCE) fin octobre », a estimé M. Tuéni.

Mais cette fois, les attentes vis-à-vis de l’institution de Francfort, qui tient sa dernière réunion de politique monétaire de l’année jeudi, sont très limitées, tout comme pour la Réserve fédérale américaine (Fed), dont la réunion s’achève mercredi.

« Je ne pense pas que la semaine réserve de grandes surprises au niveau des banques centrales », a souligné M. Tuéni.

« La hausse des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed), nous nous y attendons. Les marchés seront peut-être un peu plus vigilants sur d’éventuels signaux concernant l’action politique à venir en 2018 sachant qu’il va y avoir un changement de gouvernance » à la tête de la banque centrale américaine, a-t-il ajouté.

« Nous sommes aussi en fin d’année et la performance est globalement faite pour 2017, d’où une prise de risques et d’initiatives limitée », a encore relevé M. Tuéni.

Côté valeurs, le titre du spécialiste français des cartes à puces Gemalto bondissait de 33,36% à 45,20 euros, s’approchant du prix proposé (46 euros) par le groupe informatique Atos dans le cadre de son offre d’achat. L’action Atos a pris 7,1% à 133,5 euros.

Vallourec a bondi de +6,9% à 4,741 euros, porté par l’annonce d’un projet de cession de son activité « Produits de forage » ainsi que la bonne tenue des cours du pétrole.

Unibail-Rodamco a cédé 4,06% à 215 euros. La foncière va racheter le groupe australien Westfield dans une opération valorisant Westfield à 24,7 milliards de dollars américains.

Avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article