CAC 40 : Grâce à la Chine, le CAC 40 commence mars en hausse

Mots-clefs : , , , ,

(BFM Bourse) – Les bonnes statistiques chinoises sur l’activité manufacturière et la perspective d’un accord commercial sino-américain ont permis au marché parisien d’entamer le mois sur une note positive, bien que les derniers chiffres économiques en provenance des Etats-Unis aient amené un petit bémol.

La Bourse de Paris a enregistré une avancée de 0,47% à 5265,19 points vendredi, une hausse légèrement amoindrie par rapport à la mi-séance(+0,8%) en ligne avec une baisse de rythme à Wall Street après la publication de nouveaux indices macro-économiques.

Vers 18h00 en Europe, le Dow Jones gagnait un maigrelet 0,16%, le Nasdaq Composite progressant de 0,38% au même moment, au vu d’un déclin de l’indice ISM des directeurs d’achat dans l’industrie manufacturière ainsi que de l’indice de confiance des ménages de l’Université du Michigan en février.

Sur le marché parisien, les volumes ont été restreints à 3,3 milliard d’euros. En début de séance, la cote tricolore avait bénéficié du redressement de l’activité manufacturière chinoise en janvier (selon un indice indépendant contredisant le chiffre officiel publié la veille). Les opérateurs ont aussi apprécié les progrès des négociations commerciale sino-américaines semblent susceptibles d’aboutir à un accord dans les semaines qui viennent, selon des indiscrétions d’une source proche du dossier à Bloomberg.

Le CAC porté par le luxe et l’automobile

Comme à chaque nouvel espoir d’avancées concrètes dans les discussions commerciales entre les deux plus grandes puissances mondiales, les secteurs les plus exposés au marché chinois en ont profité à la Bourse de Paris à l’image du luxe avec Kering (+3,2%), LVMH (+1,5%) et Hermès (+1%) et de l’automobile (+4,2% pour Valeo, meilleure performance du CAC, +2% pour Peugeot, +4,7% pour Plastic Omnium ou encore +5,1% pour Faurecia, qui a annoncé le succès de son offre d’achat sur le japonais Clarion)

Après deux séances consécutives en nette baisse à la suite de l’irruption surprise de l’État néerlandais au capital de la compagnie aérienne, Air France-KLM a rebondi de 5,44%, les deux principaux pays actionnaires ayant annoncé qu’ils allaient travailler main dans la main.

Enfin, le discret champion de la croissance Teleperformance (numéro un mondial des centrales d’appels) a fait état de résultats toujours aussi solides en 2018 et son titre s’est adjugé 5,1%.

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent de mer du Nord perdait 0,56% à 66,02 dollars tandis que le WTI américain cédait 2,5%. Du côté des changes la parité euro/dollar finissait quasi-stable à 1,1373 dollar.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article