CAC 40 : La Bourse de Paris achète elle aussi le plan de relance

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Le plan à 100 milliards d’euros destiné à relancer l’économie après la crise sanitaire s’accompagne d’un vaste mouvement de progression au sein de la cote parisienne jeudi.

Au lendemain d’un rebond de 1,9%, la Bourse de Paris accentue sa progression jeudi matin sur fond de présentation par le gouvernement des grandes masses du plan de relance, doté d’un budget de 100 milliards d’euros – le montant le plus important annoncé jusqu’à présent en Europe. De fait, si l’ensemble des places européennes s’inscrit dans le vert au même moment, avec un repli du cours de l’euro qui tend à avantager les exportateurs de la région, ce sont les indices tricolores qui affichent la plus forte progression soit +1,92% à 5.128,22 points pour le CAC 40 vers 10h30 et +1,83% à 4.054,71 points s’agissant de l’indice plus large SBF 120.

Au même moment, le Dax allemand prenait 1,6% et le FTSE 100 progressait de 0,9% seulement.

De nouveaux records ont été battus mardi soir à Wall Street alors que les investisseurs parient sur un soutien monétaire inaltéré, un potentiel coup de pouce budgétaire, et potentiellement l’homologation prochaine d’un vaccin puisque les Centers for Disease Control ont demandé aux autorités des différents Etats de se mettre en ordre de marche pour des campagnes de vaccination dès novembre. L’indice S&P 500 a gagné 1,54%, inscrivant pour la 22e fois cette année un nouveau pic historique. Dans le cas du Nasdaq, c’est le… 42e sommet en 2020 (+0,98%) qui a été enregistré, ceci bien qu’Apple ait fini par lâcher un peu de lest (-2,07%), ainsi que Tesla (-5,83%). Le Dow Jones a pour sa part pris 1,6%, au-delà des 29.000 points et à une encablure de son propre record historique, lequel remonte à début février.

Les valeurs de l’auto, de l’hôtellerie et du BTP très recherchées

À Paris, tandis que les investisseurs cherchaient à se positionner sur les valeurs potentiellement les plus exposées au stimulus budgétaire, seule une minorité de titres s’inscrivaient dans le rouge (deux actions sur les 40 de l’indice phare, et moins de 10% du SBF 120).

En tête du CAC 40, Publicis prenait 6,5% à la suite du relèvement à l’achat du conseil d’Oddo BHF. Les secteurs les plus sensibles à la conjoncture étaient les plus recherchés à l’image de l’automobile (+4,9% pour PSA et +4,7% pour Renault dont le nouveau patron a dévoilé son plan de réorganisation), l’énergie (+4% pour Engie), l’hôtellerie (+3,7% pour Accor), le BTP et les concessions (+3,3% pour Vinci, +5,7% pour ADP) ou encore l’aérien (+4% pour Airbus, +4,7% pour Air France-KLM).

Etant donné l’accent mis par le gouvernement sur la santé, les biotechs étaient généralement bien placées, emmenées par Abivax (+9,8% après des résultats cliniques toujours encourageants dans une maladie inflammatoire chronique de l’intestin) et AB Science, qui prenait 6,7% à la parution d’un article suggérant un effet anti-viral de son principal projet contre le coronavirus.

L’euro dégonfle un peu face au dollar

Sur le marché des changes, l’euro redonnait encore 0,21% à 1,1831 dollar, un dégonflement jugé bienvenu alors que la monnaie unique est passée en quelques mois de 1,08 dollar au printemps à un nouveau sommet depuis 2018 de 1,20 dollar il y a quelques jours. Face à cette appréciation relativement brutale, la Banque centrale européenne (BCE) commence à donner de la voix (celle de son chef économiste Philip Lane en l’occurrence) pour freiner cette progression. Une ascension qui, si elle est trop rapide, pèse sur la croissance (en pénalisant les exportations) et sur l’inflation, comme l’analysait Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet AM, dans l’émission BFM Bourse mercredi.

Au chapitre des matières premières, les cours pétroliers refluaient de 1,71% à 43,67 dollars, sur le Brent européen, et de 1,47% à 40,90 dollars pour le WTI texan. L’once d’or cédait 0,27% à 1939,40 dollars.

Guillaume Bayre – ©2020 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article