CAC 40 : La Bourse de Paris au plus haut depuis début décembre

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Nouveau sommet annuel jeudi pour le CAC 40, qui grimpe de 0,74% à la mi-séance d’une quatrième journée consécutive de hausse. La recette gagnante depuis le début de la semaine reste celle d’une détente commerciale additionnée de résultats d’entreprises globalement encourageants.

Tous les feux restent au vert pour la Bourse de Paris qui s’avance pour une quatrième séance consécutive dans le vert. Vers 12h45, l’indice phare gagne 0,74% à 5111,74 points, un niveau inédit depuis le 3 décembre 2018.

Ce n’est pas l’actualité macro-économique en Europe qui alimente l’appétit des investisseurs, alors que l’Allemagne flirte avec la récession -selon une estimation préliminaire, le PIB a stagné au quatrième trimestre après une contraction de 0,2% au troisième- et qu’un nouveau vote sur le Brexit doit avoir lieu à Londres, sans guère apporter plus de visibilité sur son issue.

En revanche, les investisseurs sont toujours encouragés par les signaux d’apaisement qu’adresse régulièrement, qui l’eût cru, le président américain vis-à-vis des négociations avec les autorités chinoises en vue d’aboutir à un nouveau cadre commercial entre les deux premières puissance économiques mondiales. Donald Trump semble en outre plus enclin à jouer l’apaisement en matière de politique intérieure, éloignant la menace d’un nouveau « shutdown ».

L’actualité est toujours essentiellement rythmée par la succession des publications de résultats, particulièrement nombreuses ce jeudi. Des annonces qui reçoivent souvent un très bon accueil, comme c’est le cas pour les électriciens Legrand (+7,8%) et Schneider (+5,9%), pour le producteur de minéraux Imerys (+6,7%), pour le laboratoire Ipsen (+5,4%), l’avionneur Airbus (+4%), le constructeur automobile Renault (+3%), l’équipementier Plastic Omnium (+3% aussi) ou encore Capgemini (+2,5%).

Profitant des bons chiffres de Nestlé, qui s’adjuge 3% à Zurich, Danone gagne par ailleurs 1,2%.

Les chiffres annuels d’Air Liquide sont un peu plus timidement accueillis (+0,5%), de même que ceux de Crédit Agricole SA qui hésite autour de l’équilibre.

Seuls Unibail-Rodamco-Westfield est franchement sanctionné, perdant 4%, après avoir annoncé que son résultat net récurrent par action reculerait cette année par rapport à 2018.

À signaler également une envolée de 34% du titre Terreïs en vue d’un gros dividende et d’une potentielle OPRA ainsi qu’un rebond de la biotech DBV Technologies, qui compte redéposer le dossier d’homologation de Viaskin Peanut au troisième trimestre.

Sur le marché des changes pendant ce temps l’euro peine à se reprendre, s’échangeant à 1,1269 contre le dollar.

Du côté du pétrole, le baril de WTI se traite à 54,41 dollars en hausse de 0,95% tandis que le Brent progresse de 1,48% à 64,55 dollars.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article