CAC 40 : La Bourse de Paris continue à relativiser les risques économiques liés au coronavirus

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Après une baisse sensible la semaine dernière, le CAC 40 s’inscrit depuis lundi et sans discontinuer dans le vert. Alors que les investisseurs mettent de côté les craintes liées aux perturbations de l’économie chinoise, les publications d’entreprises cotées se révèlent satisfaisantes dans l’ensemble, malgré quelques points de vigilance.

Pour la quatrième séance d’affilée, le baromètre du marché parisien s’inscrit en progression jeudi à la mi-séance. Dans un volume d’échanges de 1,1 milliard d’euros, le CAC 40 avance de 0,63% supplémentaires vers 12h15 à 6.023,30 points. Symboliquement, le solde depuis le début de 2020 est de nouveau positif depuis la veille (+0,75% à ce stade), alors que la propagation du coronavirus chinois avait sévèrement plombé la fin du mois de janvier.

Alors même que le bilan de l’épidémie continue à s’alourdir, les marchés mondiaux veulent se projeter au-delà du pic, espérant que celui-ci surviendra le moins tardivement possible… En s’accrochant plutôt aux signaux favorables en provenance de l’économie mondiale et au fait que les signataires du fameux accord commercial sino-américain commencent à se conformer à leurs engagements. Ainsi dès le 14 février, Pékin va réduire ses droits de douane sur 75 milliards de dollars de marchandises made in USA.

Wall Street est attendue à nouveau en hausse (+0,45% sur le Dow Jones au vu des contrats à terme pour l’heure), tandis que Donald Trump galvanisé par son acquittement (totalement attendu) a livré un discours résolument optimiste sur l’état de la nation.

ArcelorMittal et Publicis rebondissent

Les publications du jour à la Bourse de Paris sont en outre favorablement accueillies dans l’ensemble. ArcelorMittal décolle carrément de près de 11%, alors que le sidérurgiste se prend à espérer une augmentation de la demande d’acier en 2020.

Publicis s’adjuge 3,2% alors que le groupe, en difficultés ces derniers temps, a confirmé ses prévisions 2020, conforté par quelques signatures de beaux budgets notamment.

Sanofi prend 2,9% après ses comptes annuels, soutenus par la progression de son nouveau médicament vedette Dupixent, et parallèlement des résultats encourageants dans un essai clinique d’un traitement potentiel de la sclérose en plaques. Société Générale se contente de +1%, après avoir publié ses comptes 2019 également.

Valbiotis signe un accord mondial avec Nestlé

À l’opposé, les replis sont limités : Dassault Systèmes ne perd plus que 1,1% dans le sillage de ses résultats, après il est vrai un très beau parcours pour le titre qui a récemment inscrit un nouveau pic historique, et le réassureur Scor cède 1,7% alors que le groupe durcit sa politique de souscription, réduisant du coup de près de 5% les primes brutes souscrites en janvier. la direction souligne que les marchés de réassurance ne prennent pas suffisamment en compte les tendances actuelles de sinistralité.

Hormis les résultats, l’actualité est par ailleurs porteuse pour Valbiotis, une jeune société française qui développe des principes actifs non pas à titre de médicament mais de complément alimentaire, et qui vient de signer un accord mondial avec le géant Nestlé pour son projet le plus avancé (qui vise à prévenir l’apparition du diabète de l’âge mûr). Carmat grimpe de 7% alors que le groupe a obtenu le feu vert définitif à une étude clinique aux Etats-Unis.

Le marché pétrolier évolue lui aussi à la hausse, soit 51,23 dollars pour le WTI (+0,91%) et 55,41 dollars (+0,24%) pour le Brent.

À 1,0999 dollar, l’euro est parfaitement stable, tandis que l’or gagne 0,42% à 1569,40 dollars l’once.

Guillaume Bayre – ©2020 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article