CAC 40 : La Bourse de Paris finit la semaine en légère hausse

Mots-clefs : , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a fini en très légère hausse (+0,14%) vendredi une semaine chargée en actualités, avec notamment de nombreux résultats d’entreprises et des créations d’emplois aux États-Unis un peu moins fortes que prévu.

L’indice CAC 40 a gagné 7,47 points, à 5.517,97 points, dans un volume d’échanges moyen de 3,5 milliards d’euros. La veille, il avait fini en légère baisse (-0,07%).

Au cours de la semaine écoulée, l’indice a pris 0,43%. Ses gains depuis le 1er janvier atteignent 13,48%.

La cote parisienne ne s’est pas vraiment éloignée de l’équilibre tout au long de la séance, vendredi.

« Le marché est resté serein, pourtant la semaine était riche en événements » aussi bien en termes macroéconomiques que microéconomiques, a souligné auprès de l’AFP Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

« Les résultats d’entreprises ont été globalement satisfaisants » et le marché ne s’est pas formalisé d’un rapport sur l’emploi américain plutôt « moyen » dans la mesure où « cela ne remet pas en cause la logique de remontée des taux directeurs amorcée par la Réserve fédérale américaine, a-t-il ajouté.

Principale statistique de la séance, le rapport mensuel sur l’emploi américain en octobre a en effet été marqué par un taux de chômage tombé à 4,1%, soit son plus bas niveau depuis 17 ans mais les créations nettes d’emplois n’ont atteint que 261.000, contre 300.000 escomptés par les analystes.

Ce chiffre a outre été contrebalancé par une activité dans les services aux États-Unis qui a progressé en octobre contrairement aux attentes des analystes et des commandes industrielles américaines en hausse en septembre, a également observé M. Baradez.

Société Générale lanterne rouge

« Les marchés ne sont pas dans une optique de craintes, ils ont déjà intégré beaucoup de choses », comme par exemple l’annonce hier soir (jeudi) de l’arrivée de Jerome Powell à la tête de la Fed, qui n’a donc pas généré de mouvement particulier, a-t-il estimé.

Le président américain Donald Trump a mis fin à plusieurs semaines de suspense en choisissant M. Powell pour diriger la banque centrale américaine en remplacement de Janet Yellen, marquant une volonté de continuité en matière de politique monétaire.

Sur le terrain des valeurs, le titre Société Générale a chuté de 4,09% à 45,70 euros après avoir subi au troisième trimestre une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice.

Axa a aussi reculé de 2,77% à 25,48 euros, souffrant d’un chiffre d’affaires en léger recul sur les neuf premiers mois de l’année en raison d’une dégradation des revenus dans les activités d’assurance-vie et dommages.

Le reste du secteur bancaire a également baissé, BNP Paribas perdant 0,63% à 65,76 euros et Crédit Agricole 1,40% à 14,80 euros.

Air France-KLM a plongé (-7,47% à 12,89 euros) malgré un bénéfice net en progression de 1,5% au troisième trimestre, sous le coup de prises de bénéfices alors que le titre a gagné plus de 147% depuis le 1er janvier.

Renault a, en revanche, progressé de 3,93% à 90 euros. L’Etat a cédé jeudi 4,73% du capital du constructeur automobile, levant une incertitude qui pesait depuis deux ans sur le titre.

Soitec (+3,11% à 69,87 euros) et STMicroelectronics (2,72% à 20,98 euros) ont pour leur part été soutenus par les bons résultats publiés jeudi par Apple, dont ils sont des fournisseurs.

Nicox s’est envolé de 21,47% à 10,46 euros, grâce à l’approbation par l’agence américaine du médicament (FDA) de son produit Vyzulta.

Avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article