CAC 40 : La Bourse de Paris inchangée à plus de 6.000 points à la veille de Noël

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Au lendemain d’un nouveau plus haut annuel, et dans une demi-séance de veille de Noël particulièrement calme en l’absence de catalyseurs ainsi que de nombreux opérateurs, le CAC 40 termine inchangé.

Auréolée d’un nouveau sommet annuel inscrit la veille au terme d’une séance déjà extrêmement calme bouclée en légère hausse (+0,13%), le CAC 40 a ouvert cette demi-séance (clôture à 14h) de veille de Noël sur une hausse anecdotique (0,02%), avant d’évoluer dans un “range” particulièrement resserré de… moins de 8 points. À la cloche, le principal baromètre du marché parisien n’affiche aucune variation (+0,00%, un “gain” de 0,18 point) à 6.029,55 points. Des prises de bénéfices ne sont pas à exclure sur les deux dernière séances de l’année (vendredi et lundi prochain) alors que l’année s’achève sur un grand millésime pour les actions dont les gains dépassent 27% depuis le 1er janvier.

Plus faible volume d’échanges depuis 2010

“Les indices européens (ouverts) devraient ouvrir en légère hausse ce matin dans le sillage du nouveau record historique pour le S&P 500, le 8ème consécutif, ce qui n’était plus arrivé depuis… mars 1998 (date à laquelle l’indice avait connu 14 records consécutifs). Pour le Nasdaq, c’est le 9ème record consécutif, ce qui n’était plus arrivé depuis juillet 2017” anticipaient pourtant les experts de Mirabaud Securities dans leur traditionnelle note matinale. Si le CAC a finalement ouvert à l’équilibre, ils relevaient également que “les volumes devraient être extrêmement faibles” compte tenu de la fermeture des Bourses de Francfort et Milan. Et sur ce point, ils ont vu juste puisque seulement 532 millions d’euros de titres ont changé de mains ce mardi, ce qui correspond au plus faible volume d’échanges sur les dix dernières années.

Tout comme les marchés d’Euronext (Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Dublin), la Bourse de Londres et celle de Wall Street fermeront plus tôt qu’à l’accoutumée.

“L’année 2019 touche doucement à sa fin et restera probablement dans les mémoires comme l’une des meilleures années de la décennie, à moins que nous n’assistions à une correction importante et improbable dans la dernière semaine”, souligne de son côté Guilhem Savry, responsable de la recherche macroéconomique chez Unigestion, interrogé par l’AFP.

L’annonce à la mi-décembre d’un accord commercial préliminaire entre Pékin et Washington a rassuré les investisseurs, qui espèrent désormais une signature début janvier, et poussé les indices américains et européens à des niveaux record.

Calme plat sur le front des valeurs

Aucune actualité notable à signaler du côté des valeurs. TechnipFMC signe la meilleure performance de la séance sur le CAC 40 avec un gain de 1,8% sur fond de légère hausse des prix du pétrole lundi (+0,57% à 66,77 dollars pour le Brent et +0,43% à 60,78 dollars pour le WTI). Total avance également de 0,4%.

Le ministère grec de la Défense a annoncé lundi avoir signé avec ces entreprises françaises des contrats d’entretien et de mise à niveau des avions Mirage de l’armée grecque, les équipementiers aéronautiques Dassault Aviation (+0,5%) et Safran (+0,3%) progressent légèrement.

Sur le reste de la cote, Lumibird indique avoir signé un accord avec la société australienne Ellex Medical portant sur l’acquisition de ses activités laser et ultrason d’Ellex à un prix de 100 millions de dollars australiens (environ 62 millions d’euros), son titre bondit de 13%. Dans l’autre sens, le spécialiste européen du recyclage de plomb et de zinc Recylex poursuit son plongeon entamé la veille avec un nouveau recul de 8%.

Enfin, sur le marché des changes, la monnaie unique cède un peu de terrain face au billet vert (-0,07% à 1,1083 dollar) vers 14h.

Quentin Soubranne – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article