CAC 40 : La Bourse de Paris maintient la pédale douce

Mots-clefs : , , , ,

(BFM Bourse) – Le marché parisien évolue toujours sur un tempo lent mercredi à la mi-séance, à l’image des deux premières séances de la semaine. Peu enclins aux initiatives avant la publication des « minutes » de la Fed et un nouveau round de discussions sino-américaines, les opérateurs saluent tout de même certaines publications à l’image de M6.

La tendance ne s’accélère guère mercredi en Bourse de Paris. Ayant déjà peu fluctué lundi (+0,3%) et mardi (-0,16%), le CAC 40 se contente de grappiller 0,24% à 5.173 points vers 12h45, dans un volume d’échanges limité de moins de 700 millions d’euros.

À l’image du peu d’entrain à Wall Street mardi soir (de +0,03% sur le Dow Jones à +0,19% pour le Nasdaq), les opérateurs s’abstiennent globalement de prendre des paris importants, dans l’attente notamment du compte-rendu des débats de la dernière réunion de la banque centrale américaine, qui seront publiés ce soir. Parallèlement, l’espoir reste de mise envers les discussions entre la Chine et les Etats-Unis sur le volet commercial, avec l’ouverture mardi d’un nouveau tour d’échanges avant une rencontre à haut niveau prévue à partir de jeudi. Un espoir qui reste cependant à concrétiser.

Au sein du marché parisien proprement dit, M6 emballe les compteurs, s’octroyant pratiquement 12% de gains, une variation inédite depuis des années pour le groupe audiovisuel, après l’annonce d’excellents résultats 2018 tirés par le recentrage du groupe sur les médias. L’amélioration du bénéfice net d’Air France-KLM l’an dernier est également saluée d’une hausse de 3,9%.

La biotech Genfit profite d’un intérêt grandissant au lendemain des résultats de son concurrent Intercept dans la maladie du foie appelée NASH. Si l’américain semble en mesure de déposer une demande de mise sur le marché au cours du deuxième semestre, tandis que le français n’a pas encore obtenu les résultats finaux de sa propre molécule, l’importance des effets secondaires chez Intercept conduit les analystes à penser que Genfit dispose d’une belle partition à jouer sur ce marché potentiellement considérable. La biotech lilloise gagne ainsi encore 3,7%, après plus de 12% mardi.

À noter également, la hausse de 14,6% du toulousain Actia après l’annonce d’un vigoureux chiffre d’affaires fin 2018.

À l’inverse, les perspectives de Nexity déçoivent, entraînant une chute de plus de 6%. Le promoteur immobilier devrait voir la croissance de son Ebitda ralentir à nouveau cette année sur fond de poursuite de la contraction du marché résidentiel hexagonal.

Au chapitre pétrolier, les cours du Brent et du WTI reculent respectivement de 0,81% à 65,91 dollars et de 0,55% à 55,78 dollars. Du côté des changes, l’euro recule légèrement à 1,1334 dollar.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article