CAC 40 : La Bourse de Paris marque le pas sur fond de prises de bénéfices

Mots-clefs : , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a fini en petite baisse (-0,48%) mardi, consolidant prudemment ses gains des derniers jours dans une séance à nouveau marquée par de solides publications de résultats et alors que Wall Street s’offrait également une pause.

L’indice CAC 40 a lâché 26,61 points à 5.480,64 points, dans un volume d’échanges modéré de 3,6 milliards d’euros. La veille, il avait fini en léger repli de 0,19%.

Inspirée par les nouveaux records inscrits lundi par la Bourse de New York, la cote parisienne a débuté en hausse avant de rapidement s’essouffler en milieu de matinée et de creuser ses pertes dans le sillage de Wall Street.

« Nous avons eu une journée assez calme avec peu de volatilité à la suite des résultats de nouveau plutôt solides et dans un contexte macroéconomique qui reste toujours favorable », a observé auprès de l’AFP Marco Bruzzo, directeur général délégué de Mirabaud Asset Management.

Ainsi, selon lui, le léger repli de l’indice parisien était surtout dû à des prises de bénéfices sur fond de « publications plutôt rassurantes » et de « rotations sectorielles assez fortes ».

« Le secteur bancaire, qui a été malmené après des publications décevantes, se reprend aujourd’hui » tandis que celui de l’énergie est également bien orienté « car le prix du baril a pris 35% en trois mois », a détaillé M. Bruzzo.

« Il n’y a pas de mouvement violent sur le marché mais une consolidation qui se met en place », à l’image de ce qui se passe sur le marché américain, qui évoluait en ordre dispersé après ses nouveaux records de la veille.

Dans ce contexte, l’impact des indicateurs du jour a été limité avec notamment une chute plus forte que prévu de la production industrielle allemande.

De leur côté, « les ventes au détail en zone euro pour le mois de septembre ont été publiées ce matin au-dessus du consensus », ont indiqué les analystes de Mirabaud Securities Genève.

Pétrolières bien orientées

Sur le terrain des valeurs, les pétrolières ont été soutenues par la forte hausse des cours du brut. Total a gagné 0,57% à 48,89 euros, TechnipFMC 3,08% à 25,60 euros et Vallourec 1,63% à 5,25 euros.

Crédit Agricole a pris 0,55% à 14,73 euros. Indosuez Wealth Management, division de gestion de fortune du groupe Crédit Agricole, a annoncé le rachat de l’italien Banca Leonardo pour un montant non dévoilé.

Le reste du secteur bancaire a terminé en ordre dispersé, à l’instar de Société Générale, en hausse de 0,49% à 44,25 euros, tandis que BNP Paribas a perdu 0,32% à 64,75 euros.

Par ailleurs, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet national financier (PNF) sur d’éventuelles violations des lois anticorruption françaises par la Société Générale dans ses relations avec le fonds souverain libyen, révèle la banque dans son dernier document de référence daté de lundi.

EDF a engrangé 1,30% à 12,08 euros alors que le gouvernement a admis que la France ne pourrait vraisemblablement pas tenir l’objectif de ramener la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50% en 2025, un report aussitôt critiqué par des associations écologistes.

Legrand a perdu 1,45% à 62,99 euros malgré un bénéfice net en hausse de 11,4% sur les neuf premiers mois de 2017, à 474,3 millions d’euros, victime notamment de prises de profits.

Eiffage a bénéficié (+1,11% à 90,98 euros) de la confirmation de ses perspectives pour 2017, après la publication d’un chiffre d’affaires en croissance au troisième trimestre, tiré par les concessions.

Nexans a en revanche fini en baisse (-1,30% à 55,55 euros) malgré un chiffre d’affaires en hausse de 9,9%.

Seb a nettement progressé (+1,70% à 158,60 euros) après un relèvement de sa recommandation par Exane BNP Paribas à « surperformer ».

Cellectis a gagné 2,52% à 23,60 euros après que la biotech a annoncé mardi que l’agence américaine du médicament (FDA) avait levé la suspension de deux études cliniques d’une thérapie cellulaire contre des leucémies, lancées cet été et interrompues début septembre après la mort d’un patient.

Avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article