CAC 40 : La Bourse de Paris retrouve de l'entrain, dopée par le luxe

Mots-clefs : , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a terminé nettement dans le vert (+0,87%) vendredi, renouant avec la hausse après trois séances consécutives dans le rouge même si elle est restée stable sur la semaine, le secteur du luxe l’ayant aidée à repartir de l’avant.

L’indice CAC 40 a gagné 47,94 points à 5.529,15 points dans un volume d’échanges modéré de 3,2 milliards d’euros. La veille, l’indice avait fini en repli de 0,25%.

Sur la semaine écoulée, la cote parisienne a pris 0,05%. Depuis le début de l’année, elle a gagné 4,08%.

Après une ouverture positive, l’indice a accéléré la cadence, dopé notamment par le bond de LVMH sur fond de résultats annuels record.

Le marché parisien finit un peu la semaine « en roue libre » alors que l’actualité de ces derniers jours « s’est surtout faite sur le marché des changes, avec des variations limitées sur le CAC 40, qui achève la semaine quasiment au niveau où il l’a commencée », a commenté auprès de l’AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Les investisseurs restaient en effet attentifs à l’évolution de l’euro face au dollar, au lendemain d’un mouvement de fièvre qui a vu la devise européenne atteindre ses plus hauts niveaux depuis décembre 2014.

Reste que cette appréciation de l’euro s’est opérée « de manière un peu artificielle, sur des déclarations du président de la BCE Mario Draghi », sans lien avec un événement macroéconomique particulier, a complété M. Baradez, estimant que c’était sans doute l’une des raisons pour lesquelles l’indice parisien ne souffrait pas davantage de la vigueur de la monnaie unique.

Toutefois, « si l’euro ne commence pas à se stabiliser mais continue à accélérer vers le niveau de 1,30 dollar, il n’est pas sûr que le marché reste aussi stoïque », a ajouté l’analyste.

Désormais, « tout le monde attend la réunion de la Fed la semaine prochaine dans un contexte de guerre rhétorique sur le marché des changes », a-t-il ajouté.

La Banque centrale américaine fera ainsi office, selon lui, de « juge de paix », aussi le marché devrait-il se montrer attentiste avant cette échéance.

Sur le front des valeurs, le leader mondial du luxe LVMH a terminé en tête du CAC 40 avec un bond de +4,89% à 251,90 euros, après la publication d’une nouvelle année record en 2017. Dans son sillage, Kering a pris 2,64% à 412,10 euros.

A l’inverse, le secteur des satellites a souffert, à l’image de SES Global (-5,7% à 12,19 euros) et d’Eutelsat (-6,96% à 17,51 euros). Les deux satellites de télécommunications, dont le SES-14, embarqués à bord du lanceur européen Ariane 5 jeudi soir ont été mis en orbite, mais pas au bon endroit. SES-14 devrait pouvoir rejoindre l’orbite visée dans quelques mois, a déclaré SES vendredi.

Somfy a été soutenu (+8,02% à 87,50 euros) par un chiffre d’affaires en hausse de 10,1% en 2017.

Boiron a cédé 3,04% à 73,40 euros en raison d’un chiffre d’affaires de 617,5 millions d’euros en 2017, légèrement inférieur aux attentes des analystes.

Chargeurs a profité de la publication d’un chiffre d’affaires annuel en hausse de 5,3% à 533 millions d’euros pour progresser de 1,28% à 28,50 euros.

M6 a été dynamisé (+3,66% à 22,64 euros) par le relèvement de sa recommandation à « acheter » du courtier Liberum.

Sur le segment des « medtechs », Pixium Vision s’est envolé de 46,32% à 3,98 euros après l’annonce de la première implantation de son nouveau dispositif Prima sur une première personne atteinte de la forme sèche de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article