CAC 40 : La Bourse de Paris stoppe sa chute, les investisseurs chassant les bonnes affaires

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Après cinq séances de repli consécutives, le CAC 40 est enfin parvenu à stopper sa chute, regagnant plus de 1% mercredi. La plupart des secteurs ont participé à cette reprise.

Du mieux à la Bourse de Paris, même si après la chute des derniers jours l’indice phare reste en-deçà du cap symbolique de 5000 points. Mercredi, le CAC 40 a repris 1,17% à 4963 points, les investisseurs se lançant dans une chasse aux bonnes affaires avant une fin de semaine qui s’annonce peu animée, en raison de la fermeture de Wall Street pour Thanksgiving jeudi (la Bourse américaine n’ouvrira vendredi que pour une demi-journée, où peu d’intervenants prendront la peine de se réinstaller devant leurs écrans de trading).

Une grande majorité de valeurs ont profité du rebond, seuls 4 titres finissant en baisse au sein du CAC, et moins d’une vingtaine sur le SBF 120. Néanmoins, les volumes ne se sont pas emballés au point de montrer un engouement démesuré pour le risque, confirmant le caractère avant tout technique de cette hausse, intervenue après 3,5% de baisse en une semaine.

La tendance a en outre été soutenue en fin de journée par l’ouverture positive de Wall Street, où le Nasdaq gagnait 1,4% au moment de la clôture parisienne, le S&P 500 +0,9% et le Dow Jones +0,6% environ.

Rebond du secteur auto

Parmi les plus vifs mouvements, STMicroelectronics a regagné 4,76% après avoir été lourdement sanctionné dans le cadre de la purge sur les nouvelles technologies. Le secteur automobile a aussi bien rebondi avec +2,5% pour Valeo, +2,4% pour Michelin et +1,1% pour Renault alors que le groupe a présenté son dispositif pour assurer la continuité de sa gouvernance après l’arrestation de Carlos Ghosn : Thierry Bolloré assurera l’intérim, même si la durée de celui-ci apparaît incertaine. La garde à vue de Carlos Ghosn a d’ailleurs été prolongée mercredi de dix jours. LVMH (+2,7%) et Airbus (+2,3%) se sont aussi signalés.

A la suite d’une nouvelle évocation d’une possible consolidation du marché français par le patron d’Orange, interrogé par Les Echos, le segment télécoms a été recherché en particulier Iliad (+5,3%), Bouygues se contentant de 1,9% et Orange de 0,9%.

Au rayon des « small caps », Lucibel a annoncé que l’armée de terre s’intéressait à sa technologie LiFi, qui permet de transmettre de données par la lumière, et a repris 6,5% en Bourse. D’autres valeurs malmenées dernièrement ont fortement progressé comme Sequana (+25,3%), Jacquet Metal (+9%) ou Nanobiotix (+6,8%).

Laissé pour compte, Vallourec a chuté de 5% supplémentaire, sans parvenir à rassurer sur son niveau de consommation de trésorerie. EssilorLuxottica a reculé de 1,3% après l’abaissement du conseil de HSBC.

Le pétrole à la relance

Après avoir complètement dévissé mardi (plus de 6% de chute pour le WTI comme le Brent), le cours du pétrole a aussi repris des couleurs mercredi . Le baril européen, le Brent de la mer du Nord, gagnait 2,97% à 64,39 dollars quand le WTI texan rebondissait de 4,4% à 55,78 dollars.

Sur le marché des changes, l’euro se contentait d’une hausse marginale à 1,1385 dollar.

Guillaume Bayre – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article