CAC 40 : La Bourse de Paris termine à l'équilibre (-0,05%) à 5.281,29 points

Mots-clefs : , , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – Après avoir ouvert en hausse, l’indice phare de la place parisienne a évolué est retourné à l’équilibre en fin de séance. La guerre commerciale reste le principal sujet d’inquiétude.

La Bourse de Paris a terminé à l’équilibre mardi (-0,05%) au lendemain d’une séance de forte baisse, les investisseurs optant pour la prudence dans un contexte marqué par la guerre commerciale. L’indice CAC 40 a perdu 2,57 points à 5.281,29 points, dans un volume d’échanges faible de 2,8 milliards d’euros. La veille, il avait fini en forte baisse de 1,92%.

La Bourse de Paris a terminé à l’équilibre mardi (-0,05%) au lendemain d’une séance de forte baisse, les investisseurs optant pour la prudence dans un contexte marqué par la guerre commerciale.

L’indice CAC 40 a perdu 2,57 points à 5.281,29 points, dans un volume d’échanges faible de 2,8 milliards d’euros. La veille, il avait fini en fort recul de 1,92%. Après avoir ouvert en hausse, la cote parisienne a évolué dans le vert mais est retournée à l’équilibre en fin de séance.

Nouvelle confrontation avec la Chine

« La guerre commerciale reste le sujet qui créé beaucoup de volatilité, générant des surréactions des actionnaires alors que c’est très difficile à appréhender », a estimé auprès de l’AFP Christopher Dembik, un analyste de Saxo Banque.

Selon des informations de presse, Washington se prépare à une nouvelle phase de sa confrontation économique avec la Chine, ravivant les craintes du marché.

Des articles ont fait état lundi de la publication prévue d’un rapport du gouvernement sur d’éventuelles restrictions aux investissements chinois sur le territoire américain, qui pourraient être annoncées le 29 juin, visant à empêcher des entreprises chinoises d’acquérir des entreprises américaines versées dans les technologies.

Le CAC 40, qui a résisté, a essentiellement bénéficié d’un rebond lié à des facteurs techniques, a indiqué l’expert.

« Quelques annonces épisodiques » ont également soutenu l’indice, d’après M. Dembik, notamment celle lundi de Harley-Davidson. Le constructeur américain prévoit de transférer hors des États-Unis sa production de motos destinées à l’exportation afin d’échapper aux tarifs douaniers européens, instaurés par Bruxelles en représailles aux droits de douane américains sur l’acier.

« Cela montre que cette guerre commerciale qui est mise en avant va peut-être finalement profiter aux pays qui sont pourtant visés par ces mesures », a suggéré l’analyste.

Du côté des indicateurs, l’agenda était très dégarni, à l’exception de la confiance des consommateurs (Conference Board), principale statistique de la journée.

Avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article