CAC 40 : La Bourse de Paris termine finit le trimestre sur une note positive

Mots-clefs : , , , , , ,

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a terminé en hausse vendredi (+0,68%), le marché retrouvant de l’entrain pour achever le trimestre, mettant entre parenthèses ses doutes quant au référendum d’autodétermination en Catalogne dimanche.

L’indice CAC 40 a gagné 36,04 points à 5.329,81 points, dans un volume d’échanges de 3,8 milliards d’euros. La veille, il avait fini en petite hausse de 0,22%.

Au cours de la semaine écoulée, l’indice a gagné 0,92%. Depuis le premier janvier, il a pris 9,61%.

Après une ouverture stable, la cote parisienne a hésité sur la tendance à suivre quasiment toute la journée, prenant toutefois de l’élan en toute fin de séance sur fond d’ajustements de portefeuilles de fin de trimestre.

« La semaine a été peu intéressante, avec de faibles mouvements et très peu d’amplitude », commente Alexandre Baradez, analyste de IG France.

Malgré un contexte macroéconomique favorable, « il y a de la prudence, le marché hésite peut-être car il se dit que tous les freins ne sont pas levés en zone euro, notamment les freins politiques », analyse le spécialiste.

En effet, la Catalogne organise dimanche la tenue d’un référendum d’autodétermination interdit, qui pourrait plonger l’Espagne dans un scénario aux conséquences incalculables.

« Il y a deux éléments gênants, le référendum en Catalogne et la coalition en Allemagne (que doit constituer la chancelière Angela Merkel, NDLR), à moyen terme. Cela peut éventuellement freiner la phase de rebond que l’on observe depuis un mois », ajoute le spécialiste.

Inflation stable

Dans ce contexte, les chiffres d’inflation publiés dans la journée n’ont finalement guère pesé.

« L’inflation en zone euro n’accélère pas, donc le marché se dit qu’il n’y a pas de précipitation à avoir du côté de la Banque centrale européenne en terme de normalisation de sa politique », décrypte Alexandre Baradez.

Le taux d’inflation annuel de la zone euro est en effet resté stable en septembre à 1,5%, comme en août. En France, les prix à la consommation ont légèrement baissé en septembre sur un mois (-0,1%), mais s’inscrivent en hausse sur un an (+1,0%).

Côté américain, l’inflation annuelle est demeurée stable en août, à 1,4% pour le troisième mois consécutif.

Les Etats-Unis ont également dévoilé l’indicateur du moral des ménages, en léger repli en septembre après le passage des ouragans.

Enfin, les revenus des ménages américains ont augmenté légèrement plus que leurs dépenses en août comme s’y attendaient les analystes.

Sur le front des valeurs, EDF a pâti (-3,25% à 10,28 euros) de l’abaissement de la recommandation d’Exane BNP Paribas de « Neutre » à « Sous-performance ».

Solvay a souffert (-1,29% à 126,40 euros) du changement d’opinion de Kepler Cheuvreux, qui conseille désormais de « réduire » ses positions sur le groupe de chimie (contre « conserver »).

Vivendi a progressé à l’inverse de 2,91% à 21,42 euros après que le conseil d’administration de Telecom Italia a approuvé la création d’une co-entreprise avec Canal+, filiale du groupe. Le groupe profitait en outre d’un relèvement de sa recommandation à « sur-performer » contre « sous-performer » auparavant par Credit Suisse.

Le secteur automobile a fini bien orienté à l’image de Peugeot (+1,49% à 20,15 euros), Renault (+1,22% à 83,11 euros) ou encore Valeo (+1,23% à 62,78 euros).

Rubis a poursuivi sa hausse (+2,53% à 53,93 euros). Depuis le début de l’année, le titre de l’entreprise a gagné plus de 37%.

Foncière des Régions a bénéficié (+2,86% à 87,89 euros) de son côté d’un relèvement de sa recommandation à « acheter » contre « conserver » auparavant par Société Générale.

Sur le compartiment des biotechnologies, Nanobiotix a bondi de +4,9% à 17,04 euros après l’annonce d’un prochain lancement aux Etats-Unis du premier essai clinique avec son produit phare NBTXR3 en combinaison avec des inhibiteurs de points de contrôle immunitaires.

AB Science a grimpé de +5,24% à 8,44 euros. Des données cliniques et précliniques dans la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) sur le masitinib, le produit phare de la société, ont été retenues pour être présentées dans six grandes conférences international.

F.B. avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article