CAC 40 : La Bourse de Paris termine la semaine en petite hausse

Mots-clefs : , , , , ,

(Tradingsat.com) – La Bourse de Paris a achevé la semaine en petite hausse (+0,27% à 5.281,29 points) vendredi, le marché restant relativement prudent malgré des indicateurs de bonne facture en zone euro. Au cours de la semaine écoulée, l’indice a gagné 1,29%. Depuis le premier janvier, il a pris 8,62%.

Après une ouverture dans le vert, la cote parisienne a accentué ses gains avant de ralentir le rythme en cours d’après-midi sur fond d’appréciation de l’euro face au dollar. La veille, la hausse du billet vert dans la foulée de déclarations optimistes de la Réserve fédérale sur l’économie américaine avait donné un peu de répit à la monnaie unique, un mouvement qui n’a pas perduré.

« Le marché regarde ce qui se passe du côté des changes », explique à l’AFP Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille de Mirabaud France. « On se rend compte qu’il va être difficile d’inverser la tendance de revalorisation de l’euro contre les autres monnaies », observe-t-il. La cote a cependant été soutenue par la publication d’indices PMI d’activité dans le secteur privé meilleurs que prévu en septembre, tant en France qu’en zone euro.

« Tout le monde garde un biais positif », relève M. Rozier, « la macroéconomie tenant la route ». Cependant, les investisseurs ont pu voir leur entrain bridé par l’abaissement par l’agence de notation Standard & Poor’s de la note de la dette chinoise, en raison des « risques » qui pèsent sur son système financier. « Les inquiétudes concernant l’endettement en Chine peuvent être un facteur pesant sur le marché », analyse M. Rozier.

Enfin, poursuit le spécialiste, « il existe un facteur technique très important sur le CAC 40 au niveau des 5.280 points, qui est un point de résistance majeur. En absence d’information, l’aspect technique prend de l’importance », précise le gestionnaire.

Sur le front des valeurs, la hausse du groupe L’Oréal (+2,46% à 180,95 euros), quatrième plus gros groupe du CAC 40 avec un poids boursier de près de 99 milliards d’euros, après le décès de Liliane Bettencourt, héritière du géant des cosmétiques, a offert un soutien à l’indice parisien.

Soitec a poursuivi sur sa lancée (+5,25% à 56,50 euros) comme les jours précédents, continuant de bénéficier de l’annonce, mardi, d’un contrat de cinq ans avec l’américain GlobalFoundries.

Total a grignoté 0,11% à 45,94 euros, après la signature d’un accord avec l’américain Chevron pour explorer en eau profonde dans le Golfe du Mexique aux Etats-Unis.

Les titres les plus sensibles aux évolutions des changes ont à l’inverse souffert du repli du dollar, à l’instar de Schneider Electric (-0,84% à 72,20 euros), ArcelorMittal (-1,50% à 21,66 euros) ou encore TechnipFMC (-0,83% à 22,58 euros).

Genfit s’est envolé (+5,18% à 26,41 euros) après un avertissement par l’Agence américaine du médicament (FDA) sur le médicament Ocaliva de son rival américain Intercept Pharmaceuticals.

Fnac Darty a été dopé (+4,32% à 82,32 euros) par le relèvement de son cours cible par Kepler Cheuvreux.

MGI Coutier a très largement profité (+8,93% à 37,20 euros) d’un bénéfice en nette augmentation de 10,7% au premier semestre, à 48,5 millions d’euros.

Lisi a avancé de 1,32% à 42,20 euros dans la foulée de l’annonce de la prise de contrôle de la société américaine Termax, dont il possèdera 100% à terme.

Avec AFP

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article