CAC 40 : La Bourse de Paris termine sur un gain limité après l'emploi américain

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Le CAC termine la semaine en « roue libre », après des chiffres un peu inférieurs aux attentes de l’emploi américain, au terme d’une semaine hésitante, marquée par les tensions commerciales

Malgré un gain de 1,25% du Nasdaq hier soir, porté par Apple, le CAC affichait un rebond timide dès ce matin, assez poussif, avant de progresser jusqu’à 5490 points vers 14h. Ensuite, après des chiffres américains un peu décevants, le CAC a perdu du terrain dans les 5460 pour finalement se redresser un peu. Il reprend au final 0,33% à 5478 points.

Sur la semaine, dominée par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis ou encore la réunion de la Fed, c’est l’hésitation qui aura primé, avec une légère consolidation de notre indice, de 0,5% sur la semaine, dans le sillage des autres bourses européennes, face auxquelles le CAC limite la casse.

En Asie, Shanghai perd 4,5% en bilan hebdomadaire et la Chine, comme le Brexit, sont des « risqués oubliés » qu’il faudra suivre dans les mois qui viennent, alors que le président Macron dîne ce soir avec Theresa May au sujet du Brexit, qui doit se négocier en septembre…

PMI décevant pour la zone euro

On notera ce matin la publication de l’indice PMI des directeurs d’achat de l’institut Markit, assez décevant, en baisse à 54,3 en juillet contre 54,9 en juin. Cela montre une croissance de l’activité sachant qu’il reste au-dessus des 50, mais une croissance qui ralentit pour l’activité du secteur privé dans la zone euro.

Crédit Agricole en forte hausse

Parmi les publications du jour, une valeur se distingue nettement, Crédit Agricole, parmi les plus fortes hausses du CAC 40, en progression de 2,3% à 12,225€.

La banque verte a en effet annoncé des résultats records, de 1,44 milliards d’euros pour sa filiale cotée CASA, en progression de 6% par rapport au premier semestre 2017, tiré par les activités de marché et en particulier les « deals » en fusions-acquisitions.

L’emploi américain déçoit un peu et complique la tâche de la Fed

C’est l’événement de la journée, comme chaque début de mois, avec la publication des créations d’emplois outre-Atlantique. Le chiffre est ressorti à 157.000 au lieu de 190.000 attendus par le consensus des économistes, mais le taux de chômage est lui conforme à 3,9%.

Le chiffre reste proche des attentes, et même si les indices ont perdu quelques points à la suite de sa publication, il n’a pas inquiété outre mesure les investisseurs. Il faudra voir cependant s’il n’y a pas de ralentissement des créations d’emplois aux Etats-Unis dans les prochains mois. La Fed regarde en effet cela de près et cela pourrait freiner ses hausses de taux en fin d’année si c’est le cas, en décembre, voire l’année prochaine.

Le Dow Jones gagne tout de même 0,25% en cette fin d’après-midi, à 25395 points à 17h41.

L’euro/dollar et l’or rebondissent après l’emploi américain

Sur les autres classes d’actifs, on notera une réaction assez nette après les chiffres de l’emploi américain qui, comme souvent, créent de la volatilité, au moins à court terme, et rebat un peu les cartes…

Ainsi, l’euro/dollar, à 1.1570 ce midi, est revenu proche des 1,16 ce soir après les chiffres de l’emploi.

Concernant les matières premières, le pétrole réagit peu et perd quelques cents à 73,20 sur le brent, mais surtout l’or, symbole de l’aversion au risque, a pris 1% depuis ce matin, passant de 1204$ à 1219$ ce soir, un élément qui sera à surveiller dans les prochaines semaines.

Palmarès du CAC 40:

Les 3 plus fortes hausses:
Crédit Agricole: +2,3% à 12,225€
– Carrefour: +1,98% à 15,455€
ArcelorMittal: +1,89% à 27,77€

Les 3 plus fortes baisses:
Air Liquide: -0,78% à 108.15€
Accor:-0,58% à 43,15€
Sanofi: -0,54% à 74,10€

Sébastien Duhamel – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article