CAC 40 : La Bourse de Paris victime des humeurs de Wall Street

Mots-clefs : , , , , ,

(BFM Bourse) – Le marché parisien a clôturé en repli de 0,65%, échouant à maintenir les gains enregistrés en début d’après-midi à cause du retournement de la Bourse de New York, inquiète de la chute d’Apple.

La mauvaise humeur de Wall Street a eu raison de la tentative de rebond du marché parisien. Après avoir ouvert en baisse, le baromètre de la Bourse de Paris avait pourtant progressivement réduit ses pertes et même fait incursion en territoire positif, soutenu notamment par le secteur automobile. Mais le CAC 40 s’est à nouveau retourné pour terminer en repli de 0,65% à 5068,85 points en clôture.

Au moment où finissait la séance en Europe, le rouge tombait sur Wall Street avec une baisse de 0,59% du Dow Jones Industrial Average, de 0,54% pour le S&P 500 et de 0,63% pour le Nasdaq, le nouveau déclin d’Apple -désormais proche d’une baisse de 20% depuis son dernier sommet (le titre avait certes grimpé de 150% au cours des deux dernières années)- pesant sur chacun des trois principaux indices, y compris le Dow auquel le géant californien appartient depuis 2015.

Par ailleurs le cours de l’or noir enregistrait en fin de journée un certain rebond après la capitulation observée mardi (les deux références du brut mondial avaient alors cédé près de 7%, du jamais vu depuis plus de trois ans). Le Brent reprenait 2,06% mercredi soir à 66,82 dollars et le WTI texan 1,99% à 56,80 dollars également en fin de journée. Dans ce contexte, le secteur pétrolier a terminé en ordre dispersé, Vallourec parvenant à reprendre 0,4% et Total 0,3%, alors que TechnipFMC cédait encore 2,13%.

A contrario le secteur automobile a bénéficié d’un intérêt acheteur portant sur Michelin (+1,78%), Valeo (+1,6%) ou encore Peugeot (+1,16%).

Hors de l’indice phare, Iliad a pris la tête du SBF avec un rebond de 9,64%, alors que le titre était tombé à un plancher depuis mai 2012 en début de semaine. La confirmation de ses objectifs financiers a été saluée, ainsi que dans une moindre mesure les très belles performances réalisées par Alstom (+2,96%) lors du premier semestre de son exercice 2018-2019.

À noter également, la sortie du patron de l’AMF, Robert Ophèle, qui s’est assez clairement agacé des méthodes des fonds spéculatifs qui pariant contre Casino en tentant d’instrumentaliser l’Autorité. Le titre du distributeur est remonté de 1,05%.

Enfin, sur le Forex, l’euro a finalement poursuivi sa reprise de la veille en remontant à 1,1313 dollar.

Guillaume Bayre – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article