CAC 40 : La chute de Renault ramène le marché parisien sous les 5.000 points

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Le CAC 40 enchaîne une troisième séance consécutive de repli avec une nette chute en fin de séance pour boucler à 4.985,45 points (-0,79%). La correction sur l’action Renault après l’arrestation de Carlos Ghosn et l’ouverture en baisse à Wall Street ont fait reculer l’indice parisien.

L’indice phare de la Bourse de Paris termine la première séance de la semaine en net repli (-0,79% à 4,985,45 points), après avoir affiché une hausse symbolique (+0,02%) vers 13h00, à l’entame d’une semaine où l’activité va vraisemblablement ralentir sur les marchés. D’une part, le marché directeur américain fermera ses portes à l’occasion de Thanksgiving et d’autre part la saison des publications trimestrielles touche à sa fin. L’agenda macro-économique sera également peu étoffé dans les jours qui viennent, laissant à la politique les honneurs de l’actualité.

Vers un départ de Carlos Ghosn

Évidemment, la chute de Renault a monopolisé l’attention des marchés aujourd’hui, le titre « limitant » son recul à 8,43% à 59,06 euros, après être descendu sous 55 euros plus tôt dans la matinée en réaction à l’arrestation de Carlos Ghosn au Japon, soupçonné par le parquet de Tokyo de malversations financières en ayant notamment minoré sa rémunération réelle plusieurs années de suite dans ses déclarations. Le conseil d’administration de Nissan se prononcera jeudi sur le limogeage de son président non exécutif mais la situation n’est pas la même chez son partenaire Renault, où Carlos Ghosn concentre encore les rôles de président et directeur général. Considéré comme le sauveur de Nissan, l’emblématique dirigeant est par ailleurs patron de l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Alors que l’ensemble du secteur automobile tentait un rebond ce matin, celui-ci a été avorté par l’affaire Carlos Ghosn et les équipementiers bouclent presque tous cette première séance de la semaine dans le rouge à l’image de Plastic Omnium (-0,36%), Michelin (-0,13%) et Faurecia (-0,48%). Seul Valeo termine en légère hausse (+0,41%). Quant à l’autre constructeur français, Peugeot, il finit la séance avec des pertes relativement faibles (-0,33%).

Vallourec s’effondre encore

Le géant français des tubes en acier sans soudure accuse une baisse encore plus spectaculaire que Renault, de 27,36%, soit plus de la moitié de sa capitalisation évaporée depuis la publication de ses résultats vendredi matin.

Après des informations de Reuters, Technicolor, qui a confirmé évaluer ses options stratégiques, ce qui pourrait impliquer une vente de l’entreprise, décroche de 16,34%.

Parmi les plus fortes hausses figurent Gensight Biologics, qui poursuit son rattrapage après son décrochage aussi brutal que surprenant en avril, domine encore le SRD avec une hausse de 9,7%. De son côté, la biotech Genfit qui prépare son introduction en Bourse sur le Nasdaq et dont le titre évoluait en nette hausse dans la matinée ne gagne finalement que 1,78%.

Avis de tempête sur la tech à Wall Street

Outre-Atlantique, Wall Street est de nouveau rendue nerveuse par le très net recul d’Apple (-3,95% vers 18h), à l’occasion d’une semaine raccourcie par les célébrations de Thanksgiving jeudi. À la même heure, les trois indices majeurs de la place new-yorkaise reculaient très sensiblement avec, notamment, une chute de 2,65% à 7.055,12 points sur le Nasdaq, à dominante technologique. Apple n’est pas le seul géant à chuter lourdement puisque Amazon (-4,5%), Microsoft (-3,5%), Facebook (-4,8%) et Alphabet (-3%) affichent tous de lourdes pertes sur les coups de 18h. Dans le sillage des GAFAM, le Dow Jones Industrial Average, lâchait également 1,82% à 24.950, 72 points quand l’indice élargi abandonnait pour sa part 1,68% à 2.690,25 points.

Au niveau du marché pétrolier, le baril de Brent européen cède de nouveau 1,45% à 66,13 dollars vers 18h alors que le WTI américain est quasi-stable à 56,4 dollars (-0,07%).

Du côté des changes, l’euro poursuit sa remontée face au dollar avec une cinquième séance d’appréciation consécutive, à +0,29 et 1,1449 dollar.

Quentin Soubranne – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article