CAC 40 : La trêve commerciale sino-américaine a soutenu la Bourse de Paris

Mots-clefs : , , , , ,

(BFM Bourse) – Le CAC 40 a clôturé lundi sur un gain de 1%, un dynamisme toutefois un peu moins marqué qu’en début de séance où l’indice avait gagné près de 2%. Le luxe, l’automobile et le secteur technologique, secteurs exportateurs, ont été recherchés à la différence de la distribution et de l’hôtellerie, exposés à une chute de la consommation en France.

L’indice phare parisien s’est adjugé 1% à 5053,98 points lundi, soutenu par l’apaisement manifesté entre les présidents Xi Jinping et Donald Trump lors d’un dîner bilatéral organisé en marge du G20 le week-end dernier. Le soufflet est tout de même légèrement retombé dans l’après-midi, le CAC évoluant plutôt autour des 2% au cours de la matinée.

Si aucune signature d’un quelconque accord n’était au programme, « c’est bien une trêve qui a été déclarée entre les deux pays qui pourrait potentiellement découler sur des accords plus concrets dans les prochains mois », souligne les experts de Mirabaud Securities. Plus précisément, le président américain a renoncé à porter de 10% à 25% les droits de douanes sur 200 milliards de dollars d’importations chinoises à compter du 1er janvier 2019, tandis que la Chine s’engage de son côté à acheter davantage de produits américains et à réduire, voire supprimer, les droits de douane sur les automobiles américaines.

Les deux premières puissances mondiales se donnent 90 jours pour s’entendre sur des changements structurels dans leurs relations commerciales, ce qui se traduit pour les indices par une épine de moins dans pied, en tous cas pour les deux prochains mois, ajoute la banque helvète. Cette trêve pourrait donc lancer officiellement le « rally de fin d’année » traditionnel sur les places boursières mondiales au mois de décembre.

Le luxe en pointe

Sur le marché parisien, le luxe a renoué avec ses niveaux de début novembre, avant que des résultats décevant de géants du secteur n’affectent leurs performances boursières. Kering a bondi de 7,68% à 413,5 euros. Les actions LVMH (+5,03% ), Hermès (+3,35%) ont aussi largement surperformé le marché. Le réchauffement sino-américain rassure les investisseurs qui avaient froidement accueillis les dernières publications du secteur, inquiets d’une potentielle baisse de la demande chinoise. Cette dernière était d’autant plus préoccupante que les consommateurs chinois représentent, à eux seuls, un tiers des achats de produits de luxe dans le monde, selon une étude du cabinet Bain & Co.

Les secteurs automobile et tech bien orientés

À l’image du luxe, d’autres secteurs, particulièrement sensibles aux tensions commerciales et à l’évolution de la demande chinoise, ont également progressé significativement lors de cette première séance du mois de décembre. Valeo a bondi de 8,02% et Faurecia de 5,64%.

Les semi-conducteurs bondissent

Les deux principales valeurs du marché des semi-conducteurs ont aussi tiré parti de la trêve commerciale sino-américaine. STMicro s’adjuge 6,03% quand Soitec rebondit de 5,9%, effaçant ainsi une partie des pertes accumulées au cours du mois écoulé.

Conjuguée à l’annonce que Moscou et Ryad étaient disposés à prolonger leurs efforts pour limiter la production de pétrole, la trêve commerciale décrétée par Donald Trump et son homologue chinois Xi Jinping ont entraîné un rebond de plus de 5% du cours du baril avant que celui-ci ne réduise ses gains dans l’après-midi (autour de 3%). TechnipFMC (+4,1%), Vallourec (+2,9%) et Total (+1,3%) en ont profité au premier chef.

Dans le reste du palmarès, Dassault Systèmes a bondt de 5,3%, Iliad a gagné 1,6% à la veille de la présentation de sa nouvelle box internet et L’Oréal a pris 2% tandis que le patron de Nestlé a laissé entendre que la question de la participation de 23% au capital du groupe française de cosmétiques était aujourd’hui sur la table.

Wall Street soulagée par la trêve

Mêmes causes mêmes effets, la Bourse de New York progressait nettement lundi à l’ouverture. L’ampleur de la hausse s’effritait toutefois un peu dans les premiers échanges. Vers 18h, l’indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, prenait 0,75%, à 25.729,57 points après avoir pris jusqu’à 1,73%. L’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, avançait de 1,08%, à 7.409,35 points tandis que l’indice élargi, le S&P 500, progressait de 0,67% à 2.778,63 points.

Le pétrole rebondit

Comme évoqué plus haut, les cours de l’or noir ont également profité de cette désescalade pour reprendre un peu de hauteur. Vers 18h15, le baril de Brent européen de mer du Nord valait 60,9 dollars, en hausse de 3,78%. De son côté, le WTI texan s’adjugeait 3,28% à 52,34 dollars.

Enfin, la monnaie unique européenne reprenait un peu de terrain face au billet vert, à 1,1359 dollars (+0,38%) vers 18h15.

Quentin Soubranne – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article