CAC 40 : Le CAC 40 a accéléré de 1,37%, stimulé par une vague de bons résultats à Wall Street

Mots-clefs : , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Ce sont les américains Walmart et Cisco qui ont indirectement donné le ton jeudi sur le marché parisien. Le CAC 40 a notablement accéléré en fin de journée, dans le sillage de la Bourse américaine dynamisée par une salve de résultats supérieurs aux attentes.

2,98% 6,73%

Hésitante en matinée, puis repassant dans le vert à la mi-journée, la Bourse de Paris a continué à accéléré jusqu’au terme de la séance jeudi et clôturé sur un gain de 1,37% à 5448,11 points. Les volumes d’échanges sont toutefois un peu redescendus par rapport à la veille, à 3,3 milliards d’euros.

L’indice tricolore a ainsi enchaîné une troisième séance consécutive de progression, s’étant retourné mercredi pour clôturer à +0,62%.

Si l’état des relations entre la Chine et les Etats-Unis et l’humeur du président américain restent un élément de vigilance pour les investisseurs, de bonnes nouvelles à la fois macro- et micro-économiques ont donné une nouvelle impulsion aux indices. Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones gagnait 1,09%, le S&P 500 1,31% et le Nasdaq 1,43%, en réaction notamment à des résultats trimestriels supérieurs aux attentes du côté du géant de la distribution Walmart (qui s’adjugeait près de 3%) voire très supérieurs pour le fabricant d’équipements de réseaux télécoms et internet Cisco (+6,7% au même moment).

Parallèlement, le nombre de mises en chantier a bondi de 6% en avril, au-delà du niveau attendu par les économistes américains, et l’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie a fortement rebondi en mai, à un plus haut depuis quatre mois.

Euronext bat un nouveau record

Sur la cote parisienne, l’actualité des sociétés n’était pas moins active.

En hausse, et même à un nouveau plus haut historique, le titre de l’opérateur du marché parisien, Euronext lui-même, a bondi de 4,2% après un trimestre supérieur aux attentes.

Arkema a gagné 3,8% à l’annonce du projet de rachat d’ArrMaz, fournisseur américain de tensioactifs de spécialités sur la base d’une valeur d’entreprise de 570 millions de dollars.

Fluctuant après ses résultats trimestriels (après avoir entamé la séance en hausse de près de 2,5% le titre a d’abord reperdu toute cette avance en fin de matinée) Bouygues a finalement inscrit une progression de 1,4% en clôture. Des résultats également bien accueillis pour CNP Assurances (+4%) et Eurazeo (+2,5%).

Le secteur biotech/medtech a fait l’objet d’une intérêt renouvelé, emmené par Innate (+7%), Genfit (+3,7%), EOS Imaging (+1,5%), DBV (+2,3%) et Adocia (+1%).

Inquiétudes sur Ubisoft

En revanche Ubisoft a pris une déculottée de 12,6%, alors que le groupe de jeux vidéo a fait état d’un exercice 2018-2019 record, mais multiplié les signaux de prudence pour 2019-2020. Le rythme de croissance devrait nettement ralentir et la marge stagner sur l’exercice, entamé le mois dernier, tandis que l’éditeur va accélérer ses investissements pour répondre au bouleversement du cloud gaming (qui sonne à terme le glas des consoles de jeu vidéo traditionnelles).

Egalement en forte baisse figuraient pèle-mêle en bas de classement Europacorp (-7,3%) dont la cotation a repris mardi dernier après l’ouverture d’une procédure de sauvegarde de six mois, Boiron (-4,1%) ou encore l’automobile (-2,7% pour Valeo, -2,3% pour Faurecia, -2% pour Plastic Omnium et -1,1% pour Renault).

Du côté des changes, l’euro cédait 0,21% à 1,1180 dollar, le billet vert profitant des bonnes nouvelles en provenance d’America Inc.

La tendance était également nettement à la hausse sur le marché pétrolier avec un Brent à 73,27 dollars (+2,09%) et un WTI à 63,37 dollars (+2,18%).

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article