CAC 40 : Le CAC 40 repasse sous les 6.000 points dans le sillage du repli de Wall Street

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – Le repli de Wall Street en début de séance a amené un peu plus de volatilité sur le marché parisien, qui a ainsi accentué son repli en clôture jusqu’à -0,9%, sous le seuil de 6.000 points. EssilorLuxottica a fini en queue de peloton des quarante valeurs vedettes, après la révélation d’une fraude massive au sein de sa filiale thaïlandaise.

Dans un volume d’échanges de moins de 2 milliards d’euros, l’indice phare parisien a reculé lundi de 0,91% à 5.982,22 points, mettant fin à une séquence de quatre séances consécutives dans le vert. En léger repli jusqu’à l’ouverture de Wall Street, le CAC 40 a nettement accéléré son repli dans le sillage du marché américain, en proie à des prises de bénéfices touchant en particulier le secteur technologique.

Mardi, veille du Nouvel an, la Bourse de Paris fermera ses portes dès 14h00. À une demi-séance de la clôture de l’exercice, le CAC 40 affiche +26,5% de gains depuis le 1er janvier. Une performance exceptionnelle, soit la meilleure année depuis vingt ans à Paris.

De l’autre côté de l’Atlantique, dans un marché également peu animé, les prises de bénéfices l’emportaient nettement avec un recul de -0,46% pour le Dow, -0,51% pour le S&P 500 et -0,56% pour le Nasdaq, après de nouveaux records historiques touchés la semaine dernière.

Le titre EssilorLuxottica a flanché de 3%, terminant bon dernier du CAC 40 ce lundi, le groupe ayant averti qu’une fraude dans sa filiale thaïlandaise pourrait lui coûter jusqu’à 190 millions d’euros, ce qui représente environ un dixième du bénéfice attendu cette année. L’impact final de cette affaire, dont la nature n’a pas été exactement précisée, pourrait toutefois être réduit en fonction des indemnités des assurances, et des sommes que le groupe n’exclut pas de récupérer auprès des employés indélicats.

Hors de l’indice phare, CGG s’est distingué, gagnant 3,9% après l’annonce de son retrait de l’activité d’acquisition de données sismiques en fond de mer, une opération qui parachève une année de restructuration intense.

Les biotechs toujours en forme

Poursuivant le mouvement de revalorisation du secteur biotech depuis le plancher atteint à l’automne, le palmarès a encore fait la part belle aux titres d’entreprises du secteur avec Erytech (+23%), Poxel (+10,4%), Abivax (+9,7%) ou encore Nanobiotix (+7,8%) – sans véritablement d’actualité nouvelle.

Sur le marché pétrolier, le baril de WTI accélérait de 0,44% à 61,99 dollars et celui du Brent européen prenait 0,28% à 67,06 dollars, dans le sillage de la diminution plus forte qu’attendu des stocks américains la semaine dernière et des tensions au Moyen-Orient. Outre la frappe américaine sur des sites du Hezbollah, des manifestations en Irak ont entraîné la fermeture d’installations sur le gisement de Nasiriyah.

Du côté des devises, l’euro progresse de 0,4% à 1,1220 dollar, au plus haut depuis juillet.Sur l’ensemble de 2019 toutefois, les investisseurs ont continué à préférer le billet vert au vu de la vigueur de l’économie américaine, la monnaie unique refluant de plus de 2% face au dollar.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article