CAC 40 : Le CAC corrige avec Wall Street et les tensions commerciales

Mots-clefs : , , , , ,

(BFM Bourse) – Le CAC corrige assez nettement dans le sillage de Wall Street et des tensions commerciales qui inquiètent à nouveau les investisseurs et malgré une inflation contenue en zone euro.

Le CAC 40 corrige depuis l’ouverture dans le sillage de Wall Street hier et efface ses gains de la semaine, suite à un regain de tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Après une ouverture à 5471 points, la correction s’est progressivement accentuée dans la matinée jusqu’aux 5400 points.

L’indice parisien recule de 1,18% à 5413 points à 12h31.

La guerre commerciale inquiète encore

Après un accord avec le Mexique lundi, les Etats-Unis discutent avec le Canada, dans un accord qui remplacerait l’Alena (accord de libre-échange nord-américain).

Mais selon les analystes de JP Morgan, information confirmée par Bloomberg hier, Donald Trump pourrait annoncer 200 milliards de dollars supplémentaires de taxes sur des importations chinoises le 5 septembre, et met une pression maximale sur la Chine…avant un éventuel accord de dernière minute la semaine prochaine ?

Alors que l’Europe lui tendait également la main et que l’on croyait à l’apaisement depuis la rencontre avec Jean-Claude Juncker le 25 juillet dernier, dans un entretien accordé à Bloomberg hier soir, Donald Trump a jugé l’offre de la commission européenne d’abandonner les tarifs douaniers sur les importations d’automobiles américaines si les Etats-Unis font la même chose insuffisante.

Records à Wall Street puis consolidation

Après un nouveau record hier soir sur le Nasdaq, les marchés américains ont mis fin à quatre séances consécutives de records sur le S&P et cinq sur le Nasdaq, mais restent proches de leurs plus hauts historiques, même s’ils ont consolidé. Le Dow Jones a perdu 0,5% à 25 986 points et le Nasdaq 0,26% à 8088 points.

Cet après-midi, on suivra l’indice du Michigan à 16h.

Les futures américains sont en recul de 0,2% seulement ce midi, contrastant avec la consolidation plus nette sur les indices européens.

Le peso argentin à terre, l’inflation en zone euro se calme

Sur les autres classes d’actifs, l’euro/dollar est stable à 1,1663 suite aux chiffres de l’inflation en zone euro publiés à 11h, qui ralentit un peu à 2% en août, contre 2,1% en juillet.

On signalera de nouveaux plus bas historiques sur le peso argentin à un dollar pour 41,50 pesos argentins, malgré une hausse des taux d’intérêts de 45 à 60% par la banque centrale argentine hier et un prêt de 50 milliards de dollars du FMI prévu. Cela se fait dans un contexte qui reste très tendu pour les pays émergents, après la Turquie il y a quelques semaines, et alors que la roupe indienne a également fait un plus bas historique ce matin à un dollar pour 71 roupies.

Au niveau des matières premières, l’or profite de ce climat plus incertain à 1206$ à 12h32, tandis que le baril de brent consolide à 77,21$ .

Michelin dérape

Sur le front des entreprises, Michelin dérape à nouveau suite à un abaissement de la part de Berenberg, et les craintes sur le secteur automobile après les déclarations de Trump. Le spécialiste des pneumatiques corrige de 1,8% à 102,35€ à 12h32.

Sébastien Duhamel – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article