CAC 40 : Le CAC rebondit mais reste préoccupé par la Turquie

Mots-clefs : , , , ,

(BFM Bourse) – La Turquie reste un sujet de préoccupation, mais le CAC tente un rebond, alors que les investisseurs espèrent un apaisement de la guerre commerciale sino-américaine.

Après une séance hésitante vendredi dernier, le CAC 40 a repris son rebond ce matin dans le sillage de Wall Street, où le Dow Jones a pris 0,4% vendredi. Mais le rebond reste limité, et le CAC ne parvient pas à effacer totalement la baisse du 15 août dernier, où il avait perdu 1,8% et à repasser au-dessus des 5400 points.

En effet, le CAC a progressé dès l’ouverture à 5362 points, porté par la progression de Wall Street et des futures américains, mais contrairement aux indices américains, qui ont effacé la baisse du 15 août en fin de semaine dernière, le CAC n’a pas repassé les plus hauts du 15 août à 5417 points et, malgré l’espoir d’un apaisement dans les tensions commerciales sino-américaines, il reste préoccupé par la Turquie.

L’indice parisien se reprend de 0,6% à 5377 points à 12h16.

Vers un apaisement entre la Chine et les Etats-Unis?

Dès la fin de cette semaine, des négociations entre la Chine et les Etats-Unis doivent avoir lieu alors que 16 milliards de droits de douane sur des produits américains sont censés entrer en vigueur jeudi. Le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen doit rencontrer le sous-secrétaire américain au Trésor en charge des affaires internationales, David Malpass, à l’invitation des Etats-Unis

La Turquie dégradée au niveau de la Grèce

Même si la bourse d’Istanbul rebondit de 1,5% ce midi à 12h05 pour le BIST 30 et que la livre turque semble se reprendre, à un dollar pour 6,09 livres turques, après un plus bas historique à 7,24 la semaine dernière, la Turquie reste au centre des préoccupations du marché. Vendredi soir après la clôture des marchés américains, S&P a en effet dégradé la note de la Turquie à B+, en catégorie hautement spéculative, au même niveau que celui de la Grèce, et il est probable que cela soit suivie par une dégradation des banques turques dans les prochains jours.

La Bourse Turque fermera à 13h et sera fermée toute la semaine pour la fête de l’Aïd, mais la livre turque continuera à coter cette semaine sur le marché des changes.

En attendant Jackson Hole

La semaine s’annonce relativement calme jusqu’à vendredi, mais comme le 15 août l’a démontré, il existe actuellement une forte volatilité sur les marchés.

L’événement de la semaine, ce sera la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole, siège de la Fed de Kansas City, qui sera comme chaque année suivie de très près par les marchés, en particulier vendredi après-midi avec une déclaration du président de la Fed Jerome Powell. C’est un événement qui marque la rentrée pour les marchés et donne le ton de la politique monétaire jusqu’à la fin de l’année.

Nous n’aurons pas de statistique américaine cet après-midi et les futures américains sont actuellement en progression de 0,3% pour le Dow Jones à 12h07.

L’or rebondit

Rebond sur le CAC, mais aussi sur les autres classes d’actifs, qui évoluent un peu bizarrement dans le même sens depuis quelques jours, puisque les matières premières se reprennent un peu, en particulier, l’or qui rebondit à 1188$ à 12h09 après des plus bas depuis 2017 jeudi dernier.

Le brent grignote quelques cents à 72,20$ tandis que l’euro/dollar consolide légèrement à 1,1412 à 12h12.

Arcelor et Eramet au rebond

Sur le front des entreprises, les valeurs massacrées la semaine dernière rebondissent, en particulier Eramet au SRD, qui reprend 5,7% à 75,65€ à 12h14, parmi les plus fortes hausses du SRD, et ArcelorMittal sur le CAC, qui gagne 2,8% à 25,70€ à 12h15.

Sébastien Duhamel – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article