CAC 40 : Le reflux de l'Euro soulage la cote

Mots-clefs : , , ,

(Tradingsat.com) – Le marché parisien est parvenu à grappiller quelques points hier, soutenu par des bancaires recherchés, et une poursuite du reflux de l’Euro, dans le sillage de la récente intervention de Janet Yellen.

La Présidente de la puissante Institution monétaire a insisté sur la nécessité d’un raffermissement graduel des taux directeurs, et ce en dépit de la dynamique encore timide des prix. Son alerte contre une remontée des taux jugée trop lente apporte clairement un soutien au Dollar dans l’immédiat.

Au final, et en l’absence de nouvelle surenchère verbale entre Washington et Pyongyang, l’indice CAC 40 est parvenu à progresser de 0,25% à 5 281 points.

Au chapitre macroéconomique, les commandes de biens durables aux Etats-Unis sont ressorties en hausse sur le mois d’août à +1,7%, au-delà du consensus (1%). Hors équipements de transport, éléments particulièrement générateurs de volatilité, elles sont ressorties en ligne avec les attentes moyennes des économistes.

L’agenda se densifiait un peu dès mardi après deux séances quasi désertes sur ce plan. L’indice de confiance des consommateurs (Conference Board) est ressorti à 119,8 points à un niveau ferme, parfaitement dans la cible. L’indicateur est particulièrement scruté dans un pays où, pour rappel, la consommation demeure le principal moteur de création de la richesse.

Côté valeurs, les bancaires étaient recherchées, à l’image de Société Générale (+1,55% à 48,705 euros), BNP-Paribas (+1,97% à 67,45 euros), Crédit Agricole (+2,24% à 15,315 euros), ou encore Natixis (+2,87% à 6,697 euros).

Alstom a bondi de 4,25% à 35,07 euros, après un accord de fusion pour les activités dites de mobilité.

TxCell s’est envolée mercredi de +35,6% à 1,98 euro, dans les volumes les plus élevés jamais observés sur la valeur avec 4,78 millions de titres échangés, soit 25,6% du capital de la société de biotechnologie. Après ses récents plus bas historiques (1,39 euro en clôture le 25 septembre, 1,27 euro en séance le 24 septembre) le titre s’est enflammé à la suite de la publication par TxCell des détails sur les nouvelles données précliniques de preuve de concept dans la transplantation avec des CAR-Tregs propriétaires de deuxième génération.

SQLI a chuté de 10,91% à 40,99 euros, après les résultats semestriels. Malgré un chiffre d’affaires déjà connu de 102,6 millions d’euros, en hausse de 7%, l’Ebitda est ressorti en baisse de 17% à 6,2 millions d’euros tandis que le résultat opérationnel courant a cguté de 27% à 4,6 millions d’euros.

Carrefour a terminé en léger repli de 0,53% à 16,995 euros, au lendemain d’un bond de +3,45% provoqué par une rumeur de marché d’un possible rachat du distributeur français par le géant américain Amazon. Une rumeur qui selon CM-CIC a simplement été « exhumée hier pour justifier rebond technique du titre, un rebond évidemment amplifié par ladite rumeur ».

Neopost a bondi de 6,66% à 35,05 euros. Les résultats semestriels du spécialiste des solutions logistiques et de traitement du courrier ont reçu un très bon accueil sur le marché. Le groupe a réalisé au premier semestre 2017 un chiffre d`affaires de 559 millions d`euros, en hausse de +0,4% par rapport au premier semestre 2016 ou +0,1% hors effets de change, ce qui correspond à une variation organique de -0,9%.

De l’autre côté de l’Atlantique, les principaux indices sur actions ont pris de la hauteur mercredi, grâce en particulier aux bancaires et aux technologiques. Le Dow Jones a gagné 0,25% à 22 340 points et le Nasdaq Composite 1,15% à 6 453 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l’appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a progressé pour sa part de 0,41% à 2 507 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1730$ . Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 52,00$ .

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre la première estimation de l’indice des prix à la consommation en Espagne à 09h00, et pour les Etats-Unis, les stocks des grossistes à 14h30, la balance commerciale des biens à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, ainsi que les données finales du PIB, à 14h30 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Pour rappel du cadre technique général de l’indice phare français: il s’est extirpé le 11 septembre de l’emprise de la borne haute d’un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d’un gap de rupture (breakaway gap). L’extension haussière de sortie montrent que l’énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé, et le mouvement a pris corps.

L’indice fait pour l’heure preuve d’une spectaculaire résistance. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d’entrée judicieux.

L’indice phare français a ouvert en gap jeudi dernier (21/09), « trou de cotation » non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement. Ce moment de réajustement technique viendra, mais le marché ne montre pas encore du signe de son imminence. Seule l’apparition de quelques mèches hautes sur les dernières bougies, et un « momentum » plus faible laisse augurer la fédération progressive, à terme, de flux vendeurs encore mal organisés.

Avis légèrement positif proposé à l’échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l’indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l’indice CAC 40 cote au dessus du support à 5145.00 points.

Le conseil CAC 40

Positif

  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5320.00 / 5370.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5145.00 / 5081.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 1 % / 2 % / 3 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -4 % / -6 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le reflux de l'Euro soulage la cote (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le reflux de l'Euro soulage la cote (©ProRealTime.com)

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article