CAC 40 : Les craintes sur l’Italie mettent le CAC 40 sous pression

Mots-clefs : , , , ,

(BFM Bourse) – Les transactions ont accéléré sur certains valeurs mardi en lien avec les versements de dividendes, mais le marché est resté globalement calme. Le secteur automobile est toujours bien orienté dans le sillage d’une éventuelle fusion entre Renault et FCA, alors que les craintes au sujet de l’Italie ont en partie freiné les bancaires.

Au lendemain d’un timide rebond de 0,37%, la cote parisienne est repartie à la baisse mardi, le regain de tensions entre Rome et Bruxelles au sujet du budget de l’Italie préoccupant à nouveau les opérateurs. Le CAC 40 a perdu 0,44% à 5312,69 points, lesté par le recul des valeurs bancaires.

Au même moment, les indices américains s’orientaient positivement, soit +0,4% sur le S&P 500, +0,5% sur le Dow et +0,6% pour le Nasdaq.

Les volumes d’échanges à Paris ont grimpé jusqu’à 4,6 milliards d’euros, avant un probable ralentissement des échanges en fin de semaine. En effet, si la Bourse de Paris restera ouverte jeudi, beaucoup d’investisseurs devraient choisir d’observer le jour férié pour l’Ascension, voire prendre également leur vendredi. Wall Street et les principaux marchés de la zone euro seront également ouverts (seuls les marchés suisse, suédois et norvégien fermeront leurs portes).

Mardi, Matteo Salvini a reconnu que l’Italie était menacée d’une amende pour non-respect des règles européennes en matière d’endettement et de déficit. Le patron du parti d’extrême-droite italien (arrivé en tête dans son pays dimanche aux élections européennes) et actuel vice-président du conseil des ministres a indiqué qu’il ferait tout son possible pour s’opposer à ces règles qu’il juge dépassées. Après une flambée de plus de 2% en séance, le taux du bon du Trésor italien à dix ans revenait cependant presque à l’équilibre en fin de journée.

Le secteur bancaire a néanmoins souffert, avec un repli de 1,95% pour Société Générale (qui cotait depuis ce jour hors droit à dividende). Crédit Agricole a limité son recul à -0,4% tandis que BNP Paribas est revenu au-dessus de l’équilibre à +0,2% tout comme Natixis.

Safran a affiché la plus forte baisse de l’indice, cédant 2,1%, également après le détachement du droit au dividende.

Le champion de l’animation Xilam signe avec Netflix

Le reste de l’actualité s’est révélé plutôt favorable aux entreprises, avec quelques belles satisfactions à noter notamment de la part de Neopost, ancien champion des solutions de traitement du courrier opérant un repositionnement laborieux face à l’effondrement des volumes des plis physiques. Tombé la semaine dernière à un plus bas depuis avril 2016, le titre a rebondi de 9,3%, en tête du SRD, après avoir fait état d’une croissance de 6,9% au premier trimestre (février à avril) de son exercice. Il s’agit du quatrième trimestre consécutif de croissance organique, et du taux le plus élevé depuis le troisième trimestre 2013.

Le producteur de films d’animation Xilam, connu pour ses productions à succès plutôt destinées à un jeune public -comme Oggy et les cafards, Flapacha ou Rahan- a grimpé de 3,2% après la signature d’un contrat de distribution avec Netflix pour “J’ai perdu mon corps”, un premier long métrage d’animation destiné aux adultes. Le film basé sur un roman de Guillaume Laurant, ici co-scénariste, vient de recevoir le grand prix de la Semaine de la Critique à Cannes et Netflix s’est engagé à faire campagne en sa faveur lors des prochains Oscars.

Peugeot au rebond, Casino poursuit sur sa lancée

Le secteur automobile a poursuivi sur sa lancée après l’annonce des discussions entre Renault et Fiat Chrysler Automobiles. Le constructeur au losange a pris encore 0,84%. Et cette fois Peugeot -fortement sanctionné la veille car jugé à risque de marginalisation- a rebondi de 4,6%, la direction du groupe sochalien rappelant qu’elle entendait se concentrer sur la rentabilité avant la croissance.

Les équipementiers en ont profité également, avec 1,1% pour Faurecia et +1,9% pour Plastic Omnium.

En attendant un nouvel épisode du feuilleton Casino/Rallye, le titre du distributeur signe une troisième séance consécutive dans le vert: +3,58%, après déjà plus de 4% lundi et plus de 7% vendredi, à la suite du placement de sa maison mère Rallye en procédure de sauvegarde. À court comme à long terme, cette procédure apparaît positive pour Casino, a rappelé AlphaValue dans une note.

Les cours du pétrole s’affichaient en ordre dispersés après s’être d’abord orientés à la hausse à l’annonce d’une nouvelle diminution de la production russe en mai, des difficultés de Transneft sur l’oléoduc Droujba ayant finalement amené le pays au niveau des engagements de réduction de l’Opep (en tant que membre associé, la Russie doit réduire sa production de 230.000 barils par jour). Le brut texan WTI gagnait 0,31% à 58,81 dollars, mais le Brent européen se repliait de 0,57% à 68,38 dollars,.

Du côté des changes, l’euro reculait de 0,18% à 1,1174 dollar.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article