CAC 40 : Les dernières déclarations de Trump ont apporté une bouffée d’air au CAC 40

Mots-clefs : , , , , ,

(BFM Bourse) – Avec l’ensemble des principaux indices boursiers, le marché parisien a rebondi jeudi de 1,5%. Plongés dans le doute quant à l’aboutissement des tractations entamées depuis plusieurs mois entre les deux plus grandes économies mondiales, les investisseurs ont tendu l’oreille à une déclaration apparemment apaisante du président des Etats-Unis. Jusqu’au prochain refroidissement?

Au lendemain d’un repli de 1,22%, le balancier est complètement reparti dans l’autre sens sur le CAC 40 mardi. L’indice tricolore a regagné 1,5% à 5 341.35 points, dans un volume toutefois limité de 2,96 milliards d’euros.

Lundi, la réplique, pourtant prévisible, des autorités chinoises au relèvement des droits de douane sur les importations aux Etats-Unis a affolé les investisseurs, contraints de réviser significativement leurs anticipations d’un prochain accord commercial face au regain de tensions entre les deux principales locomotives de l’économie mondiale, entraînant l’une des plus mauvaises séances de l’année à Wall Street.

Mais le calme est revenu après une nouvelle déclaration du président américain dans la soirée, post-clôture des indices US. Donald Trump a fait part de son sentiment que la mission de la délégation de négociateurs américains en Chine se révélerait “très réussie”. Il a ajouté qu’il comptait bien rencontrer son homologie Xi Jinping lors du prochain sommet du G20. Bref, le dialogue semble se poursuivre tant bien que mal, d’où un certain soulagement des opérateurs.

Au moment où la place parisienne fermait ses portes, le Dow Jones Industrial Average et le S&P 500 remontaient chacun de 1,23%, tandis que le Nasdaq Composite reprenait 1,42%.

L’auto et les semi-conducteurs au rebond

À Paris, un grand nombre de titres, notamment d’entreprises cycliques ayant souffert depuis le regain de tensions sino-américaines, ont mécaniquement rebondi, à l’image d’Imerys (+6,5%), STMicro (+6,5% aussi), Eramet (+4,3%) ou Soitec (+5,6%). Les semi-conducteurs ont été d’autant plus soulagés que STMicroelectronics a confirmé ses prévisions financières pour l’exercice 2019.

L’automobile (+3,1% pour Valeo) ou le luxe (+3,6% pour Kering ou +3,3% pour LVMH), secteurs subissant régulièrement les accès de cyclothymie des investisseurs en lien avec leur perception des risques sur la Chine, ont été également recherchés.

D’un point de vue plus fondamental, le titre du laboratoire pharmaceutique Ipsen a bondi de 4,1% tandis que le groupe présentait aux investisseurs sa stratégie en matière de recherche et développement et ses objectifs d’ici 2022. Les projets actuels du groupe, sans compter sur de probables acquisitions, devraient lui permettre d’atteindre 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2022, en dégageant plus de 32% de marge opérationnelle, a détaillé son DG David Meek dans un entretien à BFM Bourse.

Solutions 30 a grimpé de 5,5%, l’entreprise spécialisée dans les prestations d’installation et de mise en oeuvre des nouveaux dispositifs technologiques ayant à nouveau dégagé une très forte croissance, de 88% (dont 43% en organique) au 1er trimestre.

EDF a progressé de 3,25% après avoir fait état d’une croissance organique de 1,7% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, et confirmé ses objectifs annuels.

Au lendemain d’un gain de 5%, Deinove a gagné 3,7% supplémentaires.

Renault voit rouge

A la baisse, Renault a pris la dernière place du CAC 40, abandonnant 2,3%, dans le sillage des résultats annuels et des perspectives dégradées de Nissan.

Ayant repris les cotations après l’annonce de son placement sous mesure de sauvegarde, Europacorp a connu une forte volatilité, terminant à -14%, après avoir fluctué entre -32% et -8%….

Du côté des biotechs, Genfit (+3,2%) et Erytech (+2,8%)ont bénéficié d’un regain d’intérêt après des progrès réglementaires sur leurs molécules respectives.

Après avoir entamé la journée en grappillant quelques millièmes de dollar, l’euro terminait la séance européenne en recul marginal (-0,1%) à 1,1212 dollar.

Sur le marché du pétrole au même moment, le Brent accentuait sa progression à +1,57% à 71,33 dollars et le WTI texan montait de 1,46% à 61,93 dollars.

Guillaume Bayre – ©2019 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article