CAC 40 : Nouvelle semaine faste pour le CAC 40, qui efface une bonne partie de la chute printanière

Mots-clefs : , , , , , , , ,

(BFM Bourse) – En hausse de 0,33% vendredi, le marché parisien a grimpé de 8,45% sur l’ensemble de la semaine grâce à l’espoir né des premiers résultats de la phase finale d’essais du vaccin de BioNTech et de Pfizer contre le coronavirus.

En progression de 7,98% la semaine précédente dans le sillage des élections aux Etats-Unis, ce qui est déjà remarquable, la Bourse de Paris a décollé de 8,45% cette semaine grâce aux premiers résultats encourageants sur l’un des plus avancés des projets de vaccin contre le coronavirus à l’étude chez l’homme, celui de BioNTech et de Pfizer. Marquée par une envolée historique (8e meilleure séance de l’histoire lundi) et aussi par de notables prises de bénéfices jeudi, la semaine s’est terminée en pente douce avec un gain de 0,33% à 5.380,16 points dans un volume de 3,58 milliards d’euros.

Si les investisseurs ont accueilli avec enthousiasme la perspective de voir un premier vaccin autorisé peut-être même dès la fin de l’année, et l’idée que l’arsenal thérapeutique va graduellement se renforcer avec de prochains résultats sur le projet de Moderna entre autres, ils réalisent aussi qu’à ce stade rien n’est joué alors que les dégâts de la pandémie ne cessent de s’étendre.

L’espoir repose donc sur le rôle des banques centrales, chargées implicitement de tout faire pour soutenir l’économie jusqu’à ce que les campagnes d’immunisation par le vaccin permettent de réduire de plusieurs ordres de grandeur l’ampleur de la menace. Cependant, la confirmation d’un soutien budgétaire sera aussi majeure, et les opérateurs ne peuvent qu’espérer un déblocage de la situation sur ce plan outre-Atlantique.

Au niveau micro-économique, Renault qui avait finalement modéré sa progression jeudi (+0,75% en clôture) avec l’amélioration des résultats de son partenaire Nissan a accéléré beaucoup plus vivement, de 5,75%, alors que Kepler Cheuvreux a relevé son objectif sur le titre à 30 euros. Engie a grimpé de 3,2% après la publication de ses résultats au troisième trimestre et l’annonce de la mise en vente de sa participation dans GTT et de la scission de sa propre activité de services dans les secteurs conventionnels de l’énergie. Vinci a pris 2,5%, malgré la révision en baisse de ses anticipations sur le trafic autoroutier, attendu sur une baisse comprise entre 20 et 25% désormais.

Un marché animé par les recommandations et les sciences de la vie

Les notes d’analystes du jour animent aussi le palmarès avec un gain de 3,7% pour M6 après le relèvement du conseil de Barclays à surpondérer sa recommandation sur le titre avec un objectif porté de 11,25 à 13,5 euros, et une hausse de 1,1% s’agissant d’Airbus alors que JPMorgan n’est plus négatif sur le titre. Les principaux avis du jour sont récapitulés ici.

Parmi les plus petits dossiers (tout est relatif) Akwel a bondi de 5,2% alors que l’équipementier auto a vu son activité nettement rebondir au troisième trimestre.

Au sein des entreprises innovantes dédiées à la santé, Voluntis (+27,4%), EOS Imaging (+24%) et Abivax (+10,9%) jouaient les vedettes du jour, tandis queMedincell (+1,15%) limitait fortement sa progression en clôture.

Dans le même temps sur le marché du pétrole, les cours repartent en baisse à 42,93 dollars pour le Brent (-1,38%) et 40,32 dollars pour le WTI (-1,95%).

Au chapitre des devises, l’euro grappille 0,16% à 1,1824 dollar.

Guillaume Bayre – ©2020 BFM Bourse

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article