CAC 40 : Près de 11% de recul en 2018, plus mauvais cru du CAC 40 depuis 2011

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – A la faveur d’un ultime rebond (+1,11%) lundi sur fond d’espoir en une résolution du conflit commercial sino-américain, le marché parisien a limité sa baisse annuelle à -10,95%, ce qui reste sa plus mauvaise performance depuis 2011.

Un peu de répit pour conclure une année difficile. Le marché parisien a gagné 1,11% lundi (à l’issue d’une séance terminée par anticipation), encouragé par l’évocation d’importants progrès dans les discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. Le rattrapage s’est même étendu à l’ensemble des 40 valeurs principales, dont aucune n’a fini dans le rouge.

Les volumes d’échanges sont restés anémiques, moins de 900 millions d’euros ayant changé de mains en cette demi-séance, la plupart des intervenants ayant bien légitimement préféré se consacrer aux préparatifs de leur réveillon. Le marché parisien rouvrira seulement mercredi 2 janvier.

Un espoir d’apaisement entre la Chine et les Etats-Unis

Selon une configuration peu représentative de l’année écoulée, les interventions tonitruantes du président des Etats-Unis ayant inquiété les marchés plus souvent qu’à leur tour, c’est une déclaration encourageante de Donald Trump vis-à-vis des négociations commerciales avec la Chine qui a remis du baume au coeur des investisseurs.

Alors que la Chine et les Etats-Unis se sont donnés jusqu’au 1er mars pour négocier un accord commerciale, le président américain a affirmé avoir mené un long et productif entretien avec son homologue chinois Xi Jinping. De son côté la Chine a réitéré qu’elle était prête à coopérer pour mettre en oeuvre les engagements pris au début du mois lors de l’entrevue des chefs d’Etat en marge du dernier sommet du G20. Le ralentissement du secteur manufacturier chinois, en repli en décembre pour la première fois depuis plus de deux ans, pourrait d’ailleurs constituer une nouvelle incitation à trouver une solution qui soit mutuellement acceptable – et ainsi lever une hypothèque majeure sur la croissance économique mondiale en 2019.

Regain d’intérêt pour certaines valeurs particulièrement attaquées en 2018

Sur le marché parisien ce lundi, certaines des valeurs les plus attaquées depuis le début de 2018 ont vu leurs pertes atténuées. Ainsi Valeo a repris 3,91% (soit encore -59% de baisse sur l’année, lanterne rouge de l’indice) et STMicroelectronics 2,04% (-31,4% tout de même sur l’année).

Hors de l’indice principal, le titre du courtier en assurance April, fondé il y a trente ans par Bruno Rousset, a bondi de 15,32% alors que la holding du fondateur est entrée en négociations exclusives en vue de la cession de sa participation majoritaire au fonds CVC, sur la base d’un prix de 22 euros – susceptible d’être ajusté en baisse en fonction d’un possible redressement fiscal.

Un nouvel exercice en repli pour le CAC 40

Au final, le marché parisien a donc cédé près de 11% en 2018, après il est vrai trois années consécutives de progression. En trente ans, il s’agit du onzième exercice de baisse pour l’indice phare, et son plus mauvais score depuis 2011. Cette année-là, la crise de la zone euro s’était traduite par un recul de 16,95%. Le recul de 2018 n’est que la septième plus forte baisse annuelle de l’indice. Pour mémoire c’est en 2008 que l’indice avait subi sa plus forte chute: -42,68%.

Palmarès des performances 2018 des valeurs du CAC 40

Seulement 30% des valeurs du CAC 40 (soit douze actions) sont parvenues à enregistrer une performance positive cette année, la palme revenant à Safran. Valeo accuse la plus forte baisse de l’indice en 2018.

Safran +22,69%
Dassault Systèmes +17,64%
Kering +14,22%
Peugeot +9,97%
L’Oréal +8,79%
Hermès +8,64%
Pernod Ricard +8,60%
Total +5,40%
Sanofi +5,30%
LVMH +5,22%
Air Liquide +3,24%
Airbus +1,16%

Orange -2,21%
EssilorLuxottica -3,91%
Vivendi -5,08%
Publicis -8,50%
Danone -12,07%
Capgemini -12,23%
Engie -12,63%
AccorHotels -13,70%
Carrefour -14,78%
Vinci -15,42%
Veolia -15,61%
Schneider Electric -15,72%
Sodexo -20,12%
Legrand -23,20%
AXA -23,76%
Michelin -27,48%
Bouygues -27,64%
STMicroelectronics -31,42%
Crédit Agricole SA -31,67%
TechnipFMC -31,72%
ArcelorMittal -33,10%
Renault -34,99%
Société Générale -35,38%
Unibail-Rodamco-Westfield -35,52%
Saint-Gobain -36,57%
BNP Paribas -36,59%
Atos -40,20%
Valeo -59,03%

Guillaume Bayre – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article