CAC 40 : Troisième séance de baisse à la Bourse de Paris, plombée par les avertissements

Mots-clefs : , , , , , ,

(BFM Bourse) – Le CAC 40 ne s’est pas remis de la vague de publications d’entreprises avertissant de difficultés imprévues. L’indice phare de la place parisienne cède encore 0,63% et retombe à un niveau proche d’un plus bas depuis mars à la clôture ce vendredi.

Après un timide rebond à l’ouverture, le CAC 40 s’est rapidement orienté à la baisse ce vendredi, pour boucler une troisième séance consécutive dans le rouge, malgré un éphémère rebond dans le sillage de Wall Street cet après-midi. Le baromètre de la Bourse de Paris s’est replié de 0,63% à 5084,66 points vendredi à la clôture, avec d’impressionnantes baisses de Sopra Steria, Bouygues et Michelin notamment. Le discours des entreprises suggère un ralentissement très récent de la conjoncture, tandis que la Chine a fait état ce matin d’un taux de croissance du PIB au plus bas depuis 2009. De quoi entretenir les craintes des investisseurs quant aux dégâts que la guerre commerciale risque de causer à l’économie.

Michelin et Bouygues cèdent 11%

Initialement encouragé par la réaction haussière des marchés asiatiques, qui s’attendent à ce que le gouvernement chinois redouble de mesures de relance, l’indice parisien a ouvert en légère hausse. Cependant plusieurs avertissements d’entreprises hexagonales ont rapidement dégradé la tendance. Au sein du CAC 40, Bouygues a cédé 11,86% à 32,11 euros à la clôture, après une révision en baisse des perspectives des activités de construction pour 2018, d’autant plus brutale que la direction avait réitéré son optimisme lors d’un séminaire investisseurs qui se tenait le 3 octobre seulement.

Michelin a perdu 11,28%, à 87,74 euros à la clôture, après avoir creusé ses pertes dans l’après-midi, également dans un contexte de révision soudaine des perspectives. Le pneumaticien signale un fort ralentissement en première monte, et n’anticipe plus qu’une croissance de 0,7% au mieux du marché tourisme mondial cette année, alors que sa prévision était de +1,5%/+1,8% encore au mois de septembre. Le groupe est aussi tout d’un coup beaucoup moins optimiste sur le segment poids-lourd en raison d’un ralentissement de la demande en Asie et en particulier en Chine.

La plus forte baisse du SRD revient à Sopra Steria, qui ne blâme toutefois pas la conjoncture mais des difficultés au sein de sa filiale Sopra Banking Software, dont les dirigeants ont dû passer un difficile quart d’heure. Renonçant à ses objectifs de marge et de cash-flow cette année, et incertain pour ses ambitions 2020, le groupe a enregistré une chute de 25,7% à 89,9 euros.

Dans ce contexte morose, Fnac Darty est tout de même parvenu à tirer son épingle du jeu et boucle la séance en hausse de 12,75 à à 66,75 euros. Sanctionné ces dernières semaines à la suite d’avertissements d’autres distributeurs européens spécialisés, le groupe a rassuré les investisseurs en révélant une belle résistance de ses ventes au 3e trimestre et fait état d’un certain optimisme pour la fin de l’année.

Wall Street tente un rebond

Après un repli significatif jeudi soir (-1,27% pour le Dow Jones, -1,44% pour le S&P 500 et -2,06% pour le Nasdaq) sur fond d’inquiétudes par rapport aux tensions politiques et économiques qui commencent à se traduire par une montée des coûts des entreprises, Wall Street tentait un rebond ce vendredi. La place new-yorkaise profitait d’une nouvelle salve de résultats d’entreprises favorable pour progresser à l’ouverture, reléguant au second plan le ralentissement de la croissance chinoise.

Vers 18h00, le Dow Jones Industrial Average s’affichait en hausse de 0,30% à 25.456,56 points. Au même moment, le Nasdaq, à forte dominante technologique, progressait de 0,21% à 7.500,68 points tandis que l’indice élargi, le S&P 500, prenait 0,44% à 2780,90 points.

Sur le marché pétrolier, le baril de brut de la mer du Nord (Brent) reprenait 1,18% à 80,29 dollars vers 18h00, tandis que le WTI gagnait 1,09% à 69,40 dollars.

Du côté des changes, l’euro remontait face au dollar, à +0,47% et 1,1511$ vers 18h00.

Quentin Soubranne – ©2018 BFM Bourse

Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article