CAC 40 : Une séance riche en rendez-vous statistiques importants

Mots-clefs : , , , ,

(Tradingsat.com) – L’indice CAC a grappillé 0,22% à 5 293 points, timidement porté par des annonces de réformes fiscales aux Etats-Unis, et bridé par un début de rebond de l’Euro face au Dollar. La volatilité est restée très faible jeudi, et devrait le rester sur cette dernière séance de la semaine.

Les promesses de refonte de la fiscalité, en particulier celles des entreprises, par Donald Trump, le Président américain, n’ont guère ému les marchés, qui sont échaudés à l’idée que le Président américain rencontre des difficultés récurrentes dans la mise en oeuvre de ces réformes, l’actualité récente l’ayant montré avec le dossier « Obama Care », avec de profondes oppositions au Congrès y compris dans son propre camp. Le Président américain a toutefois fermement défendu son projet, avec en particulier l’annonce phare d’une réduction spectaculaire de l’impôt sur les sociétés (IS), de 35% à 20%. Les opérateurs veulent maintenant prendre la température au Congrès, et particulièrement dans le camp-même des Républicains, pour donner crédibilité aux réformes annoncées.

Au chapitre macroéconomique, le Produit Intérieur Brut (PIB) des Etats-Unis est ressorti, en données finales à 3,1% en rythme annualisé, soit une croissance encore un peu plus solide que ne l’envisageaient en moyenne les économistes interrogés. Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage sont ressorties sans surprise, quasiment en ligne avec le consensus.

Côté valeurs, TechnipFMC a bondi jeudi de 3,7% à 23,80 euros, signant la meilleure performance parmi les valeurs du CAC 40, à la suite de l’annonce d’un contrat remporté auprès du géant pétrolier norvégien Statoil, lié à son projet Peregino au Brésil.

EDF a perdu 2,16% à 10,62 euros après que l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a annoncé avoir imposé au groupe la mise à l’arrêt provisoire de la centrale nucléaire du Tricastin « dans les délais les plus courts ».

Abivax a progressé de 2,85% à 12,28 euros, après la publication de résultats préliminaires positifs. En effet, les résultats de la première cohorte de l’étude de Phase 2a ABX464-005 ont démontré une réduction significative des réservoirs du VIH dans le sang de patients infectés par le VIH. « Les données confirment et prolongent la réduction des réservoirs du VIH observée dans une précédente étude clinique de Phase 2a, ABX464-004 », explique le groupe dans son communiqué. On notera que l’action a connu un point haut en séance à 14,34 euros, avant de se retourner.

Après la fusion des activités de mobilité entre Alstom (+2,37% à 35,90 euros) et Siemens, Invest Securities a décidé de dégrader sa recommandation de « Acheter » à « Neutre ». Pour le courtier, il faut appliquer une décote de 15%sur le nouvel ensemble afin de refléter les risques d’exécution, « non pas au regard des décisions des autorités de régulation à propos desquelles le groupe se montre rassurant mais en raison des risques de retard que pourrait prendre le rapprochement ».

Direct Energie a plongé de 7,25% à 47,83 euros, après des résultats semestriels décevants. Le producteur et fournisseur alternatif d’électricité et de gaz Direct Energie a en effet divisé par trois son bénéfice net, ce dernier passant de 52,4 à 17 millions d’euros.

De l’autre côté de l’Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé dans le vert mais dans des marges relativement étroites, à l’image du Dow Jones (+0,18% à 22 381 points) ou du Nasdaq Composite (+0,01% à 6 453 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l’appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grappillé 0,12% à 2 510 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1770$ . Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 51,50$ .

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre l’indice des prix à la consommation en France à 08h45, le baromètre économique KOF en Suisse à 09h15, les données finales du PIB au Royaume-Uni à 10h30, l’indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: les revenus et dépenses des ménages à 14h30, l’indice PMI de Chicago à 15h45, et le sentiment du consommateur (Université du Michigan) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Aucun changement sur les plans graphique, technique et psychologique sur le marché parisien.

Pour rappel du cadre technique général de l’indice phare français: il s’est extirpé le 11 septembre de l’emprise de la borne haute d’un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d’un gap de rupture (breakaway gap). L’extension haussière de sortie montrent que l’énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé, et le mouvement a pris corps.

L’indice fait pour l’heure preuve d’une spectaculaire résistance. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d’entrée judicieux.

L’indice phare français a ouvert en gap jeudi dernier (21/09), « trou de cotation » non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement.

Ce moment de réajustement technique viendra, mais le marché ne montre pas encore du signe de son imminence. Seule l’apparition de quelques mèches hautes sur les dernières bougies, et un « momentum » plus faible laisse augurer la fédération progressive, à terme, de flux vendeurs encore mal organisés.

Avis neutre proposé à l’échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l’indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu’un franchissement des 5320.00 points raviverait la tension à l’achat. Tandis qu’une rupture des 5145.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseil CAC 40

Neutre

  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5320.00 / 5370.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5145.00 / 5081.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 0 % / 1 % / 3 %
  • Ecart(s) support : -3 % / -4 % / -6 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Une séance riche en rendez-vous statistiques importants (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Une séance riche en rendez-vous statistiques importants (©ProRealTime.com)

Actu et Conseils – Trading Sat

Partager cet article