Café : la tendance se retourne

Mots-clefs : , ,

Après avoir suivi une tendance haussière depuis début février, le cours du café aura enregistré une nette correction cette semaine.
Si la forte enregistrée depuis près de deux mois était liée à la sécheresse observée au Brésil, désormais les investisseurs réagissent aux annonces de pluies abondantes pour les prochains jours. Ces précipitations pourraient en effet stabiliser la production après les mois très secs mois de janvier et février.
Ce changement météorologique a donc d’ores et déjà provoqué un renversement de tendance alors que le cours avait enregistré la semaine dernière des plus hauts depuis un an et demi à Londres et des montants inégalés depuis deux ans à New York.
Si la sécheresse observée au début de l’année a pu menacer le développement des fruits des caféiers, alors en pleine maturation, le marché s’attend désormais à une récolte au Brésil réduite de 50 millions de sacs, et non plus de 60 millions de sacs, comme estimé encore récemment.
Certains analystes comme ceux de Macquarie préfèrent jouer la prudence en rappelant que les dégâts occasionnés par la sécheresse ne pourront pas être complètement évalués avant la récolte en mai et juin.
Au final, vendredi, le prix du café aura atteint son plus bas niveau en trois semaines, s’échangeant à 2014 dollars la tonne à Londres et 172,20 cents la livre à New York.

Sur le Liffe de Londres, la tonne de robusta pour livraison en mai valait 2038 dollars vendredi à la cloture.
Parallèlement sur le ICE Futures US de New York, la livre d’arabica pour livraison en mai valait 174,05 cents, contre 203,75 cents en fin de semaine dernière.

Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 22 mars 2014


Le Blog Finance

Partager cet article