CARREFOUR : Les ventes de Carrefour accélèrent en France et au Brésil

Mots-clefs : , , , ,

(BFM Bourse) – En France, les ventes ont crû de 1,6% grâce à une progression sur l’ensemble des formats de magasin.

Le distributeur français, dont Alexandre Bompard a pris la barre l’an dernier, a fait état mercredi soir d’une croissance de ses ventes en données comparables -hors ventes de carburants et effet calendaire- de 2,1% au troisième trimestre 2018 sur un an, marquant une nette accélération par rapport aux six premiers mois (+0,7%).

Amélioration en France, au contraire de l’Italie et de l’Espagne

Carrefour indique avoir bénéficié d’une plus forte dynamique en France, où les ventes ont crû de 1,6% à magasins comparables (+2,1% sur un an en données publiées), grâce à une progression sur l’ensemble des formats de magasin. Non seulement le distributeur a bénéficié d’un marché plus porteur, mais il a également réduit son retard par rapport à l’ensemble des acteurs. « L’alimentaire a particulièrement soutenu cette tendance, tandis que les marchés non-alimentaires sont restés négativement orientés », précise Carrefour dans un communiqué. Hors France, l’Europe a affiché une tendance dans la lignée du premier semestre, en baisse de 1,5%, du fait de l’Espagne et de l’Italie.

Hyperinflation en Argentine

A données comparables, en Amérique latine, Carrefour a vu la croissance des ventes s’accélérer à 9,7%, contre 6,4% au premier semestre, avec une expansion de 5,1% au Brésil et de 28,6% en Argentine, dans un contexte macro-économique certes particulier puisque le pays est désormais considéré en hyperinflation (seuil de 100% d’inflation cumulée sur trois ans dépassé).

En données publiées cependant, le chiffre d’affaires trimestriel (TTC) mondial s’est élevé à 21,087 milliards d’euros, s’affichant un retrait de 2,8%. A taux de changes constants, le distributeur aurait affiché une croissance de 2,7%.

Objectifs confirmés

Considérant que l’accélération des ventes en comparable traduit « une amélioration progressive de son modèle commercial », et indiquant avoir franchi de nouvelles étapes dans dans la mise en oeuvre du plan Carrefour 2022, présenté par Alexandre Bompard quelques mois après sa nomination, Carrefour confirme l’ensemble des objectifs financiers du plan. Dans ce cadre, l’entreprise vise d’ici 2020 deux milliards d’euros d’économies en année pleine et la cession de 500 millions d’euros d’immeubles non stratégiques.

Guillaume Bayre – ©2018 BFM Bourse

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CARREFOUR en temps réel :


Votre avis

Actu et Conseils – BFM Bourse

Partager cet article