Carte bancaire : comment activer ou désactiver le sans contact ?

Mots-clefs : , , , , , ,

Si vous êtes réfractaires au paiement sans contact et sans saisie du code secret, vous pouvez désactiver la fonction sur votre carte bancaire. La procédure n’est toutefois pas aussi simple que le présentent les banques.

En France, en 2017, parmi les 12 milliards d’achats effectués par carte bancaire, 1,2 milliard, soit 1 sur 10 environ, l’ont été sans contact selon le groupement des cartes bancaires CB. C’est 5 fois plus qu’en 2015, deux fois plus qu’en 2016 et sans doute nettement moins qu’en 2018, la preuve que ce nouveau mode de paiement est finalement entré dans les mœurs. Ce n’était pourtant pas gagné d’avance. Dans les années qui ont suivi son lancement, en 2012, le paiement sans contact a soulevé pas mal d’inquiétudes de la part des usagers. Cette technologie est-elle suffisamment sûre ? N’y a-il pas un risque de vol des données bancaires ? Depuis, l’Observatoire des moyens de paiement de la Banque de France a publié des statistiques plutôt rassurantes sur le sujet. Il n’empêche : certains consommateurs préfèrent s’en passer.

Naturellement très favorables au sans contact – qui se substitue aux espèces pour les paiements de petit montant et constitue ainsi une nouvelle source de commissions, donc de revenus – les banques ont fini, à l’invitation des pouvoirs publics et de la CNIL, par entendre les réserves de ces usagers. Désormais, elles proposent toutes d’activer ou de désactiver la fonction, parfois d’un simple clic depuis leur site web ou leur application mobile. Mais comment ça marche ?

Pas de désactivation en temps réel

En réalité, cette simplicité est trompeuse. Elle laisse en effet l’impression que la désactivation du sans contact est effectuée sur le champ, en temps réel. Dans les faits, ce n’est réellement pas le cas. Lorsque vous pensez activer ou désactiver la fonction depuis votre espace client, vous vous contentez en fait de prévenir votre banque de votre volonté d’utiliser ou non cette fonction. Mais votre carte, elle, continue à court terme à accepter le sans contact.

Pour que le changement demandé soit effectif, il faut en effet qu’il y ait communication directe entre la puce de votre CB et le serveur d’autorisation de paiement de votre banque. Communication qui n’a lieu qu’à deux occasions : lorsque vous introduisez votre carte dans un terminal de paiement ou dans un distributeur. Et encore : sur des terminaux anciens ou mal raccordés au réseau, certains paiements par carte continuent à se faire hors ligne, c’est-à-dire sans interaction avec le serveur.

C’est pourquoi les banques les plus transparentes préfèrent demander à leurs clients de faire un retrait, qui lui donne systématiquement lieu à autorisation. Voire, pour être sûr à 100%, de faire deux retraits consécutifs. Comme chez ING Direct qui a constaté à l’occasion de tests qu’un retrait ne suffisait pas toujours.

Antenne NFC : désactivation impossible

Attention toutefois : nous parlons ici bien d’une désactivation de la « fonction » paiement sans contact. Même après cette opération, l’antenne NFC intégrée à votre carte continue, elle, à fonctionner. Et pour cause : elle ne peut être mise hors d’état de marche sans endommager physiquement la carte.

Conséquence : cette antenne, qui permet la communication sans contact avec le terminal de paiement compatible, continue d’émettre des informations, notamment votre identifiant de carte, même après la désactivation de la fonction. Seule solution pour y remédier : placer la carte dans un étui « anti NFC », qui bloque la communication. Certaines enseignes bancaires en fournissent sur demande à leurs clients.

Actualité économique sur cbanque.com

Partager cet article