Ce qui change au 1er août 2016

Mots-clefs : , ,

Ce qui change au 1er août 2016

Baisse du taux du PEL, mais maintien du taux du Livret A, baisse de l’électricité mais hausse du gaz, nouveaux loyers de référence à Paris… Tour d’horizon de ce qui change, ou  non, au 1er août.

Le taux des nouveaux PEL baisse à 1 %

Le taux des nouveaux Plans d’Epargne Logement (hors prime d’Etat) souscrits à compter du 1er août 2016 est abaissé de 1,5 % à 1 %, soit 0,84 % net de prélèvements sociaux. De fait, pour ces nouveaux PEL, le taux du prêt, à l’issue de la phase d’épargne, sera abaissé de 2,70 % à 2,20 %.

Le taux du Livret A reste inchangé au 1er août 2016, à 0,75 % (taux en vigueur depuis un an). La rémunération des autres livrets d’épargne réglementée ne change pas : Livret de Développement Durable (0,75 % net), le Livret Jeune (à partir de 0,75 %), le Livret d’épargne Populaire (1,25 % net) et Compte Epargne logement (0,50 %, soit 0,42 % net de prélèvements sociaux et hors prime d’Etat). 

Energie : baisse de l’électricité et hausse du gaz

Les tarifs réglementés de l’électricité, les tarifs bleus d’EDF, baissent de 0,5 % en moyenne au 1er août. Mais d’ici la mi-septembre, les consommateurs d’électricité soumis aux tarifs réglementés seront soumis à un rattrapage de facturation d’environ 1,5 €/mois pendant 18 mois, pour l’électricité consommée entre le 1er août 2014 et le 31 juillet 2015, suite à l’annulation par le Conseil d’Etat des arrêtés limitant la hausse des tarifs décidée par le gouvernement en 2014.

Les tarifs réglementés du gaz proposés par Engie (anciennement GDF Suez) augmentent de 2 % en moyenne au 1er août.

Encadrement des loyers : nouveaux loyers de référence à Paris

Dans le cadre du dispositif d’encadrement des loyers, mis en place il y a un an à Paris, de nouveaux montants de loyers de référence s’appliquent à partir du 1er août 2016. Pour connaître les loyers de référence de votre quartier à Paris, vous trouverez sur internet  une carte interactive. Ces nouveaux plafonds concernent les contrats de location signés à partir de cette date, et non les contrats en cours.

Hausse du ticket de métro et des abonnements Navigo en Ile de France

L’abonnement Pass Navigo, à l’année, au mois ou à la semaine, augmente de 4,3 % en moyenne. L’abonnement mensuel toutes zones passe ainsi de 70 à 73 euros. Le prix du ticket de métro, à l’unité, passe de 1,80 euro à 1,90 euro, et celui du carnet de 10 tickets passe de 14,10 euros à 14,50 euros.

Reconduction des conditions d’indemnisation du chômage

La convention chômage de mai 2014 arrivait à échéance au 30 juin 2016. Dans l’attente d’un accord des partenaires sociaux pour définir de nouvelles règles d’indemnisation, un décret du 13 juillet 2016 reconduit les conditions d’indemnisation chômage des demandeurs d’emploi à compter du 1er août 2016.

Le salarié privé d’emploi doit justifier d’une durée minimale d’affiliation au régime d’assurance chômage (122 jours au cours des 28 mois (36 mois pour les salariés de 50 ans et plus) qui précèdent la fin du contrat de travail). Et la durée de versement des allocations est équivalente à la durée de cotisation au régime d’assurance chômage, dans la limite de deux ans (trois ans pour les salariés de 50 ans et plus).

Par ailleurs, de nouvelles dispositions d’indemnisation s’appliquent aux intermittents du spectacle dont la fin du contrat de travail intervient à partir du 1er août 2016.

Extension de la collecte de la taxe de séjour par la plateforme de location Airbnb

Un particulier qui loue son habitation personnelle en tant que meublé touristique doit collecter la taxe de séjour auprès des personnes qui y séjournent et la reverser à sa commune. En principe, cette taxe doit être collectée par les plateformes de location entre particuliers, pour le compte des personnes mettant à disposition un logement par leur intermédiaire.

Airbnb s’en chargeait déjà pour Paris et Chamonix. Désormais, il va collecter cette taxe de séjour pour 17 nouvelles villes : Ajaccio, Annecy, Antibes, Avignon, Biarritz, Bordeaux, Cannes, La Rochelle, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Nice, Saint-Malo, Strasbourg et Toulouse. La taxe sera réglée par les voyageurs lors de la réservation de leur logement.

La finance pour tous

Partager cet article