Cette maison parisienne à vendre est un hymne à la nature

Mots-clefs : , , , , ,

Les maisons à vendre dans la capitale ne sont pas courantes. Mais si celle-là est atypique, ce n’est pas seulement dû à sa rareté. Elle a été repensé, en 2003, par un cabinet d’architecte. Et le résultat est spectaculaire. Cette maison, située dans le 14ème arrondissement de Paris, est entièrement tournée vers la nature. Un vrai tour de force dans une ville.

La maison de 220 mètres carrés habitables et 80 mètres carrés de sous-sol aménagés est répartie sur sept niveaux. Au sous-sol, se situent deux débarras, un local technique, une chaufferie, une buanderie et une cave à vin. Au rez-de-chaussée se partagent l’entrée, le garage de deux places et la salle de jeu.

Un immense mur végétal

C’est le premier étage qui donne tout le cachet de la maison. Se trouvent une grande cuisine ouverte et une première terrasse, ainsi qu’une serre aux orchidées. Le vaste séjour dispose d’une hauteur sous le plafond de 5,70 mètres mise en valeur par un jardin vertical de 50 mètres carré. Il est signé du botaniste Patrick Blanc, qui est aussi à l’origine du mur végétal du musée du Quai Branly à Paris. Y prolifèrent ficus, bégonias, fougères et lianes.

Le deuxième étage est une simple mezzanine avec un second séjour et un balcon. Les troisième et quatrième étages sont dédiés à la partie nuit: cinq chambres et autant de salles de bains, ainsi qu’une large terrasse. Et enfin, sur le toit a été aménagé un jardin.

Pour laisser entrer la lumière et la nature, la maison est dotée de grandes baies vitrées. Un ascenseur trône, tel un tronc d’arbre, au centre de cette demeure, pour rallier plus facilement les étages. Pour habiter dans ce havre de paix, il faudra tout de même débourser 2,6 millions d’euros.

Votre argent RSS – economie

Partager cet article