Chine : guerre des tarifs entre constructeurs automobiles

Mots-clefs : , , , , ,

Chine : guerre des tarifs entre constructeurs automobiles

L’annonce faite par Pékin cette semaine d’une réduction des droits de douane  sur la plupart des véhicules importés, passant de 25% à 15%, incite les constructeurs automobiles internationaux à réduire leurs prix sur leurs modèles importés. 

Même si la réduction tarifaire ne prendra effet qu’à partir du 1er juillet prochain, de nombreuses marques étrangères prennent d’ores et déjà des mesures. Répercutant sur leurs tarifs commerciaux la baisse annoncée  par la Chine. Tentant ainsi d’attirer une clientèle qu’avait pu effrayer des prix prohibitifs … et surtout de faire mieux que la concurrence ! Celle-ci est si vive sur le marché chinois, que les constructeurs internationaux n’attendent pas que la réduction tarifaire prenne effet pour faire baisser les prix de leurs importations. Histoire aussi de tirer partie de l’un des plus grands marchés automobiles de la planète, sur lequel ils parient pour assurer une importante partie de leurs revenus, tablant sur la croissance du pays.

Annonces de baisse de tarifs en cascade

Parmi les premières sociétés à réagir figure en tout premier lieu Tesla. Mercredi, au lendemain de l’annonce de la réduction tarifaire émise par la Chine, le constructeur américain a réduit de plus de 6% les prix de ses modèles S et X vendus à Shanghai et à Pékin.

Le même jour, Jeep baissait le prix du Grand Cherokee de 8,3%. Mercedes et Volvo devraient suivre dans la foulée, en réduisant eux aussi le prix de leurs véhicules importés.

Ford a annoncé pour sa part qu’il baisserait les prix de tous les modèles importés vendus sous les marques Ford et Lincoln, dès le lendemain de l’annonce émise par Pékin. Les prix des cinq modèles Lincoln – MKZ, MKC, MKX, Continental et Navigator – seront réduits de 5 à 7%. Précisons qu’à l’heure actuelle, le constructeur n’assemble pas ces véhicules en Chine.

D’autres marques mondiales telles que Jaguar, Land Rover, Audi et Porsche ont promis de baisser les prix de leurs importations le plus rapidement possible.

Pour rappel, jusqu’à 1,25 million de véhicules importés ont été vendus sur le marché en 2017, soit une augmentation de 16% par rapport à l’année précédente.

Sources : Automotive News  

Elisabeth Studer, le 26 mai 2018, www.leblogfinance.com

Le Blog Finance

Partager cet article