Chine : les importations chinoises en chute libre en janvier, risque pour l’économie mondiale

Mots-clefs : , , , , , , , ,

Très mauvais signe pour l’économie mondiale, alors que l’Asie la soutient à bouts de bras : les exportations chinoises ont chuté de 3,3 % en janvier en valeur glissante annuelle, tandis que les importations dégringolaient de 19,9 %. Certes au final, selon les statistiques publiées par les douanes chinoises,l’excédent commercial atteint la valeur record de 60 milliards de dollars, mais c’est bien l’arbre qui cache la forêt de ralentissement de la croissance chinoise.

Ainsi, le gouvernement devrait abaisser son objectif de croissance à 7% pour 2015. Précisons qu’en 2014, le PIB n’aura progressé « que » de 7,4%, certes un chiffre dont se réjouirait tout pays membre de l’Union européenne, mais qui n’en constitue pas moins la valeur la plus faible observée en 24 ans.

Notons que les baisses observées sont en nette opposition par rapport aux estimations, et ce, tant au niveau des importations que des exportations. Les analystes interrogés par Reuters tablaient ainsi quant à eux sur une chute de 3 % des importations et une hausse de 6,3 % des exportations.

Le recul est d’autant plus inquiétant qu’il est avant tout consécutif à une nette baisse des importations de matières premières, et qui plus est des approvisionnements en ressources énergétiques nécessaires à la production industrielle.

Ainsi, les achats de charbon auront régressé de près de 40% par rapport à décembre , s’établissant à 16,78 millions de tonnes. Parallèlement, les importations de pétrole brut chutaient de 7,9%.

Désormais, certains économistes comme Andrew Polk, économiste du Conference Board à Pékin, n’hésitent pas à dire que « le premier trimestre s’annonce terrible ».

La tendance observée depuis octobre 2014 au niveau des importations s’accentue désormais de mois en mois. S’agissant des exportations, si certains responsables chinois tablaient sur les mesures annoncées en janvier par la Banque centrale européenne en vue de soutenir le crédit et l’activité dopent la consommation de biens chinois, ils ont semble-t-il été un peu trop optimistes.

Ainsi si les exportations à destination Etats-Unis ont progressé en janvier de 4,8% en valeur glissante annuelle, à 35 milliards de dollars, les exportations vers l’Union européenne ont quant à elles chuté de 4,6% à 33 milliards de dollars.

Sources : ats, Reuters, douanes chinoises

Elisabeth Studer – 09 février 2015 – www.leblogfinance.com


Le Blog Finance

Partager cet article