Chine/UE : l’OMC appelée à la rescousse pour trancher le contentieux sur les tubes en acier

Mots-clefs : , , , , , , ,

Nouveau conflit économique entre Chine et Union européenne. Alors que le dossier des panneaux solaires  a récemment confronté Pékin et les différents pays membres de l’UE, un nouveau dossier sème la discorde.
L’Union européenne a en effet demandé vendredi auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) la constitution d’un panel d’experts en vue trancher son différend concernant les taxes anti-dumping imposées sur les importations de tubes en acier. Aucun accord à l’amiable n’ayant pu être trouvé entre les deux parties.
Karel De Gucht, le commissaire européen en charge du Commerce, estime en effet que les taxes anti-dumping imposées par Pékin sont « injustifiées » et « incompatibles » avec les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce. Voire même ne seraient ni plus ni moins que des «  représailles », selon les termes mêmes de John Clancy, le porte-parole de M. De Gucht.

A la mi-juin, l’UE avait d ‘ores et déjà demandé à l’OMC d’organiser des consultations avec la Chine après avoir déposé plainte contre l’Empire du Milieu. Il s’agit du troisième dossier opposant les deux parties pour lequel l’Organisation est saisie.

Rappelons qu’en mai dernier, Pékin avait mis en place des taxes de 9 à 11% sur l’importation en Chine de tubes en acier européens. Mesures de rétorsion alors que la bataille faisait rage sur les panneaux solaires, Bruxelles mettant alors en œuvre des taxes anti-dumping de près de 50%.
En guise de riposte, Pékin avait alors lancé plusieurs enquêtes anti-dumping. Celle concernant les tubes sans soudure, avait provoqué la chute de l’action Vallourec, fabricant français de ce type de tubes, en acier inoxydable.

Sources : AFP, Reuters
Elisabeth Studer – www.leblogfinance.com  – 16 aout 2013


Le Blog Finance

Partager cet article