Classement des villes offrant la meilleure qualité de vie: Paris séduit toujours peu

Mots-clefs : , , , , , , ,

Vienne reste la ville au monde offrant la meilleure qualité de vie, selon l’étude 2018 du cabinet Mercer. La capitale autrichienne, plébiscitée « pour la sécurité qu’elle procure à ses habitants » mais aussi « l’efficacité de ses transports en commun et la diversité de ses structures culturelles et récréatives », arrive en tête de ce classement pour la neuvième année consécutive.    

Elle est suivie par Zurich, Auckland et Munich, la métropole bavaroise étant appréciée pour les « investissements dans les hautes technologies et la promotion des établissements culturels », souligne Mercer dans un communiqué. Sur les 10 premières places du classement, qui en compte 231, huit sont par ailleurs occupées par des villes européennes. Ces dernières « offrent toujours l’une des meilleures qualités de vie au monde et demeurent des destinations de premier choix pour les expatriés en mission », relève Mercer.      

D’après le cabinet américain, les villes des marchés émergents rattrapent néanmoins les meilleurs élèves du classement, à la faveur des investissements réalisés ces dernières décennies « dans les infrastructures, les centres de loisirs et le logement ». Pas de changement en revanche en queue du classement, occupé par la capitale yéménite Sanaa, Bangui (République centrafricaine) et Bagdad, ces villes étant pénalisées par des problèmes d' »instabilité politique », de « pauvreté » et par des « conditions climatiques extrêmes ».      

Paris reste bien classée

Côté français, Paris chute encore cette année, passant de la 38e à la 39e place, tandis que Lyon rétrograde de la 39e à la 40e place. Dans un précédent article, nous vous expliquions pourquoi Paris s’en sort tout de même avec les honneurs. La capitale française « reste bien classée, au regard de sa taille », explique à l’AFP Aude Besnaïnou, de Mercer France, qui rappelle que « les villes les mieux classées sont en général des villes de taille moyenne ».     

Paris bénéficie ainsi de bonnes performances côté infrastructures, tant en termes de transports que de loisirs, et en ce qui concerne la variété des biens de consommation disponibles. Concernant la salubrité (gestion des ordures, pollution atmosphérique…) en revanche, la capitale tricolore n’arrive qu’à la 67e place, loin derrière Honolulu (1ère), Helsinki et Ottawa (2èmes ex-aequo).     

Pour établir sa hiérarchie, Mercer prend en compte 39 critères allant de la criminalité à la gestion des déchets en passant par les transports en commun, l’approvisionnement en électricité, les services de téléphonie et le climat. Cette étude annuelle est utilisée pour calculer la rémunération des expatriés partant en mission à l’international.

Votre argent RSS – economie

Partager cet article