Comment Audi invente les concessionnaires de demain

Mots-clefs : , , ,

Face au prix du m² sans cesse grandissant dans les grandes villes européennes, Audi a décidé de s’attaquer au bon vieux modèle des concessionnaires. Fini l’étalage de tous les modèles d’automobiles sur des centaines de m² à prix d’or. Place au showroom virtuel ultra high tech. 

L’idée est très simple : permettre aux clients de sélectionner leur modèle de voiture dans des espaces ultra luxe, sans se déplacer en banlieue. Car comme on le concède volontiers au sein de la marque allemande de voitures de luxe, cela devient compliqué de faire venir les habitants intra-muros dans les concessions placées en périphérie.

C’est pourquoi le constructeur teste dans plusieurs grandes villes son nouveau concept, l’Audi City. Voilà un cyberstore qui permet aux clients de découvrir les modèles de la gamme grâce à des techniques ultra-sophistiquées dans des espaces qui ressemblent davantage à des lounges qu’à un showroom. Si certains modèles sont encore présents dans ces nouveaux concept stores, ils seront en revanche davantage montrés sur grand écran ou dalle tactile. 

Ce sont des antennes très technologiques, indique Grégory Delépine, responsable de la communication chez Audi France. Il y a des écrans, des salons. Les clients peuvent toucher les matières, choisir la couleur de la carrosserie”.

Le choix des tissus et des couleurs sur écran digital

Personnaliser son automobile à souhait en incluant les nombreuses options proposées par le constructeur et voir le résultat immédiatement, c’est désormais possible. Le futur acheteur est ainsi choyé pour lui permettre de configurer au mieux son futur véhicule. Il peut palper le cuir des sièges, jauger la brillance de la peinture métallisée sélectionnée. Et tout cela dans un espace plus ou moins restreint, puisque le nouveau concept store de Berlin, ouvert en début d’année, ne mesure “que” 375 mètres carrés. A titre d’exemple, l’Audi Premium de Vélizy dispose de 4.800 m² ! 

Grégory Delépine précise également que le client peut programmer un essai du modèle choisi. Avec livraison du véhicule à domicile pour une prise en main. Un service clé en main en quelque sorte.

Cela fait trois ans que le constructeur d’Ingolstadt travaille sur ce “laboratoire d’innovation”. “Les premiers contacts dans cet espace sont là pour renseigner les clients, pas pour vendre des voitures”, ajoute Grégory Delépine. L’idée est de fournir un maximum d’informations avant de prendre rendez-vous avec un vendeur… 

“Audi City est pionnier pour l’avenir de la vente. Nous associons le meilleur de deux mondes avec ce concept: de nouvelles possibilités digitales et un conseil client encore plus personnalisé”, a déclaré Luca de Meo, membre du directoire Audi AG en charge des ventes et du marketing, en février dernier, au moment de l’ouverture de l’Audi City Berlin. C’est le troisième de la marque après celui de Londres et de Pékin. Un quatrième est en préparation à Moscou


Challenges.fr – Toute l’actualité de l’économie en temps réel

Partager cet article